L’immobilier d’entreprise se porte bien à Bruxelles

L’immobilier d’entreprise se porte bien à Bruxelles

Écrit par Renaud Chaudoir le 9 janvier 2015

Vitesse de croisière pour la vente de bureaux

On peut dire que l’immobilier d’entreprise a le vent en poupe à Bruxelles. De plus en plus d’investisseurs s’intéressent à Bruxelles et de nombreux bureaux existants prennent une nouvelle direction. C’est ce qui ressort des chiffres du conseiller immobilier JLL. Avec un point noir : les grandes entreprises délaissent encore trop souvent notre capitale.

>La situation de l’immobilier d’entreprise en Belgique

L’immobilier d’entreprise se porte bien à Bruxelles

Augmentation de 10% pour l’immobilier d’entreprise bruxellois

Au troisième quadrimestre, l’augmentation du nombre de bureaux à Bruxelles était plus élevée de 10% par rapport à la même période de l’an passé. Si l’on compare 2013 à 2014, on constate même une hausse de 16%.

 

Ces chiffres notables sont surtout le résultat des gouvernements fédéral et régionaux, qui ont réalisé des transactions conséquentes à de bonnes conditions dans le Quartier Nord. D’un autre côté, les grandes entreprises semblent jeter l’éponge. L’optimisme doit donc être tempéré.

Où trouve-t-on encore de l’espace pour les bureaux ?

Si l’on se focalise sur la capitale entière, l’espace disponible pour les bureaux a légèrement diminué pour atteindre 10,3%. Dans le Central Business District (CBD), le taux de disponibilité s’élève à 5,8%, soit le niveau le plus bas depuis 6 ans. Dans la Périphérie, plusieurs bureaux sont encore vides, au point que le taux de disponibilité grimpe à 22%. Dans la zone décentralisée, ce taux baisse légèrement, pour atteindre 15%.

Les investissements immobiliers à l’ancien niveau

D’un point de vue général, les investissements immobiliers – et en particulier l’immobilier d’entreprise – se portent bien à Bruxelles. Le volume d’investissements dépasse les 3 milliards d’euros en 2014, soit 8,7% de mieux. Il s’agit de la meilleure année depuis 2007. Le marché de l’investissement retrouve donc le niveau constaté avant la crise financière.

Des bureaux transformés en habitations dans des communes bruxelloises

Par ailleurs, certains bureaux d’entreprise sont transformés en habitations à une vitesse impressionnante – environ 200.000 m² en 2014. Ainsi, un peu plus de 67% des bureaux ont subi une transformation. Ce phénomène se limite aux 19 communes bruxelloises. La Périphérie n’est pas vraiment concernée.

 

Lexique