Maison en bois

La construction adopte la langue du bois

Écrit par de Smet Yvan le 24 mai 2016

A la mode, c’est bien l’expression qui caractérise la construction en bois. Mais pas sans raison. En effet, le matériau cumule plus d’avantages que d’inconvénients. Il est d’abord écologique - mais bon nombre de briques le sont aussi. Il est ensuite léger, ne nécessitant donc pas de fondations lourdes. Et, enfin, sa mise en place est rapide.

A la mode, c’est bien l’expression qui caractérise la construction en bois. Mais pas sans raison. En effet, le matériau cumule plus d’avantages que d’inconvénients. Il est d’abord écologique - mais bon nombre de briques le sont aussi. Il est ensuite léger, ne nécessitant donc pas de fondations lourdes. Et, enfin, sa mise en place est rapide.

"L’ossature bois, c’est une construction sèche. Pas d’eau, donc pas de temps de séchage. Les différents corps de métiers peuvent se succéder plus rapidement. Concrètement, ce sont des montants verticaux en bois posés tous les 60 centimètres. L’isolant prend directement place entre les montants, ce qui permet une épaisseur plus réduite que la brique ou le béton", explique Gauthier Lecroart, entrepreneur dans la région de Tournai, qui ajoute que "la partie ancienne de l’habitation est recouverte d’une structure bois pour être isolée par l’extérieur et garantir l’uniformité du bâtiment avec l’extension". Le chantier hennuyer - la rénovation complète d’une maison avec ajout d’une extension en ossature bois - est à visiter ce dimanche à Saint-Léger.

Maison en bois

Préparation en amont et en atelier

Le bois, c’est aussi des techniques nouvelles ou éprouvées ailleurs mais rares chez nous. A l’image du bois lamellé-croisé, plus couramment appelé CLT - les initiales de l’appellation anglaise ‘Cross-Laminated Timber’. Ce dernier est notamment utilisé par l’entreprise TS Construct sur son chantier d’Embourg, en région liégeoise, qui révolutionne le temps de la construction. "Le bâtiment qui sera visible ce dimanche a été monté en à peine plus de 15 jours ouvrables, indique Thomas Scorier, cogérant de la société. Les panneaux constructifs en CLT mesurent jusqu’à 15 mètres sur 3, ce qui permet une rapidité de mise en œuvre peu courante dans le secteur. Récemment, nous avons monté un immeuble de neuf appartements en un mois de temps seulement !"

Le secret ? Après une bonne étude de stabilité, les panneaux sont découpés et préfabriqués en atelier. Seul impératif pour une construction confortable : prévoir des faux plafonds et une chape pour l’isolation acoustique.

Toujours plus de facilité, c’est ce que promet aussi le système de construction Systimber, présenté au dernier salon Bois&Habitat (Namur, 24-27 mars dernier). "Les poutres en bois massif sont pré-percées et munies de joints sur toute leur longueur. Elles s’assemblent comme un jeu de construction", explique la société Systimber. Le chantier d’une maison particulière est à découvrir à Hulste en Flandre occidentale et celui d’une seconde à Hoogstraten, au nord d’Anvers.

Lexique