la côte belge

La côte belge : joyau ou débâcle ?

Écrit par Renaud Chaudoir le 11 juillet 2018

Malgré la hausse de prix de l’immobilier à la côte belge, tout le monde ne semble pas convaincu par son charme. Examinons critiques et contre-arguments.

la côte belge

Le début de l’année a été marqué par une querelle opposant la Belgique aux Pays-Bas au sujet de la côte belge. Un collaborateur du service néerlandais des monuments nationaux avait en effet déclaré que notre côte était l’illustration même de ce qu’il ne fallait pas faire en matière d’urbanisme. Chez nous aussi, les avis sur notre côte sont partagés : beaucoup la trouvent laide tandis que d’autres en sont fous. L’occasion pour nous de trancher le débat.

Examinons la critique de plus près

Des immeubles ont été construits tout le long des 67 kilomètres de la côte belge, en particulier depuis les années 60, ce qui n’a jamais été autorisé aux Pays-Bas. Les dunes sauvages ont alors cédé la place au béton. Il a fallu attendre les années 90 pour que le décret relatif aux dunes entre en vigueur et qu’une interdiction de construire sur la surface restante des dunes voie le jour. La critique de l’aménagement spatial de la côte belge est donc justifiée. Les immeubles d’appartements forment aujourd’hui un mur qui bloque la vue et qui a entraîné la perte irrémédiable d’une partie de la nature.

La côte belge, plus que du béton gris

Pourtant, il serait injuste de réduire la côte belge à un tas de béton gris — elle a en effet bien plus à offrir et il y en a pour tous les goûts : nature, culture, polders, ville, calme ou activités physiques. Pas étonnant que la côte soit par conséquent l’une des principales régions touristiques du pays. On retrouve également cette diversité dans le domaine de l’immobilier. On y trouvera en effet, en plus des projets de constructions modernes, de belles maisons et villas de style Belle Époque. La cerise sur le gâteau ? Avec le tram côtier, vous pouvez vous déplacer aisément entre les différentes stations balnéaires.

La diversité de la côte belge

Les villes côtières belges ont chacune leur caractère propre. Ceux qui veulent vivre en bord de mer y trouveront à coup sûr leur bonheur. Mais ceux qui souhaitent investir dans une résidence secondaire opteront eux aussi pour notre côte. La seule difficulté : l’embarras du choix.

  • Rendue célèbre par la série télévisée « Windkracht 10 », Coxyde est une station balnéaire jouissant d’une position centrale. Coxyde se caractérise par son caractère populaire et ses nombreux musées. Le village d’Oostduinkerke se démarque quant à lui par son calme.
  • La ville de prédilection de nombreux artistes est Ostende. Avec son côté rebelle et sa grande diversité, la ville est bien plus que la « reine des plages ». On retrouve à Ostende la tradition, la modernité, la culture et la nature.
  • Tous ceux qui apprécient le calme trouveront certainement leur bonheur à Bredene. Les promenades sur la digue ne sont pas au programme, puisque dans cette commune, les dunes donnent directement sur la plage — avec notamment une partie naturiste. Mais Bredene a bien d’autres atouts en réserve : la nature par exemple est omniprésente dans le parc 't Paelsteenveld.
  • Les amateurs d’histoire ne pourront passer à côté de Nieuport : la ville, située à l’embouchure de l’Yser, a joué un rôle important au cours de la Première Guerre mondiale.
  • Middelkerke est une autre commune centrale de la côte. Avec son ambiance villageoise bon enfant et ses vastes polders, Middelkerke est, malgré sa situation centrale, un peu plus calme que sa voisine Ostende. Les prix de l’immobilier y sont un peu inférieurs à la moyenne.
  • Envie de retrouver Brighton en Flandre ? Venez donc à Blankenberge. Des chefs-d’œuvre architecturaux et la présence de l’Art nouveau vont de pair avec une offre de loisirs pour petits et grands.
  • Et si les immeubles typiques ne vous plaisent vraiment pas, il vous reste Le Coq. Pittoresque, c’est l’adjectif qui décrit certainement le mieux l’immobilier de cette commune.
  • La Panne est le vrai paradis des sportifs et des amateurs de nature, à deux pas de la frontière française. Les enfants, quant à eux, connaissent probablement mieux la commune pour le parc d’attractions Plopsaland.
  • Enfin, Knokke-Heist est connue pour être une commune mondaine. Les luxueux appartements sur la digue de Knokke sont en tout cas beaucoup plus chers que ceux des autres villes côtières, mais les villas et le casino contribuent également à l’image de la station. On y trouve en outre la réserve naturelle du Zwin, véritable paradis des oiseaux.

Lexique