La douche à l’italienne, un rêve à réaliser

La douche à l’italienne, un rêve à réaliser

Écrit par Magali Veronesi le 15 février 2017

Lieu de détente et de bien-être, la salle de bains se doit d'être aussi facile à vivre qu'à entretenir. Cette pièce est l'une des plus délicates à penser de l'habitat. La douche en devient l’élément central. Plus question de placer des cabines étroites pour gagner un maximum de place, la douche doit être élégante, design, légère, souvent spacieuse. Ainsi, la douche à l'italienne fait rêver. Maçonnée sur place, elle est de plain-pied avec le sol. A la fois très accessible et moderne, elle a beaucoup de succès et il en existe de nombreux modèles.

Si son côté esthétique fait l’unanimité, la difficulté reste son installation, que l’on préférera par un technicien confirmé. Elle demande plus d’aménagements qu’une douche classique : il faut notamment prévoir un vide sanitaire en dessous de la douche et une étanchéité parfaite sous peine de voir le rêve se transformer en cauchemar. Ce qui se révèle plus facile dans une maison à construire qu’en cas de rénovation.  

La douche à l'italienne implique des travaux conséquents. S'offrir une vraie douche à l'italienne nécessite de franchir un certain nombre d'obstacles et non des moindres. Il faut avant tout vérifier qu'il est possible d'encastrer tout le système dans le plancher : receveur, évacuation... Cela implique de décaisser le sol afin de pouvoir y intégrer un siphon avec une bonde de minimum 90 mm de diamètre et des canalisations de minimum 50 mm de diamètre capables d'assurer une évacuation rapide de l'eau, tout en respectant une légère pente (entre 1 et 3 cm par mètre).

La douche à l’italienne, un rêve à réaliser

Dans le cas où l'installation d'une douche à l'italienne n’est pas réalisable techniquement parlant, pour résoudre le problème de l'écoulement, il vous reste à rehausser le sol de la salle de bains avec de lourds travaux à la clé, voire à surélever la douche sur une marche, ce qui supprime l'effet de plain-pied. Ce qui est moins pratique et moins beau. 

Pour éviter que la douche de rêve ne tourne au cauchemar, il convient de porter une attention particulière à la conception de la douche à l'italienne et en premier lieu à l'étanchéité qui doit être irréprochable. Pour une fiabilité totale, il faut rendre l'espace douche parfaitement hermétique, surtout si votre salle de bains se trouve à l'étage de votre maison ou appartement. Tous les éléments utilisés y compris pour le jointoiement sol/mur doivent être hydrofuges ou hydrophobes. Si ce n'est pas le cas, vous en ferez vite les frais. Toute infiltration pourrait entraîner des dégâts : décollement du carrelage, cloquage de la peinture, odeurs de moisi, inondation des étages inférieurs de la maison ou de l'appartement.

Pour ces mêmes raisons, il est également déconseillé de poser une colonne de douche d'hydromassage dans une douche à l'italienne dont l'évacuation risquerait d'être insuffisante. Vous l’aurez compris : l'installation d'une douche à l'italienne ne supporte pas l'amateurisme même si de nombreux tutos et fiches techniques sont fournies par les magasins de bricolage. Le chantier, pour être mené à bien, réclame le savoir-faire d'un professionnel qualifié apte à vous offrir la garantie décennale de l'ouvrage. Chaque configuration étant un cas particulier, mieux vaut bien étudier la question à l'avance et ne jamais se lancer dans l'aventure avec le premier venu.  

Faut-il pour autant supprimer la baignoire ? Si vous avez un espace insuffisant, cela peut se justifier. Si vous avez une famille avec enfants, il sera plus facile de leur donner le bain. Et si vous êtes adepte de moments de détente immergé dans une eau chaude, il serait dommage de supprimer cette possibilité. D’autant qu’il existe sur le marché de jolis modèles bain/douche convertibles. Mais dans ce cas, on ne parle plus de douche à l’italienne…

Lexique