La maison kangourou de plus en plus répandue en Belgique

Écrit par Renaud Chaudoir le 30 mai 2013

Jeunes et séniors sous un même toit

Les maisons kangourou sont un phénomène qui nous vient d’Australie. Deux familles vivent sur un même terrain, et vous pouvez vivre où vous voulez durant toute votre vie avec, en plus, des avantages financiers. En Belgique, la formule fait des émules : la première maison kangourou belge a ainsi vu le jour à Bruxelles en 2011, et deux projets sont en préparation, l’un en Flandre, l’autre en Wallonie. 

Si le concept des maisons kangourou constitue un phénomène récent en Belgique, il rencontre déjà un grand succès aux Pays-Bas et en Scandinavie. Cette idée, importée d’Australie, permet aux jeunes et aux séniors de vivre sous le même toit. On rénove généralement une vieille habitation, mais construire une nouvelle maison kangourou se révèle tout aussi avantageux.

Qu’est-ce qu’une maison kangourou ?

L’expression « maison kangourou » provient d’Australie, et signifie littéralement « jeune et sénior sous le même toit ». En d’autres termes, un jeune couple emménage chez un couple plus âgé. On transforme alors la maison originale en deux habitations indépendantes, ou on construit une nouvelle maison. Les familles possèdent chacune leur propre entrée et gardent toute leur intimité. L’avantage ? Les jeunes familles, qui sont bloquées par les prix élevés des terrains et de la construction, peuvent quand même réaliser leur rêve et construire une maison. Quant aux personnes âgées, dont l’habitation est devenue trop grande après le départ de leurs enfants, elles peuvent continuer à vivre dans leur maison. Deux familles vivent ainsi sur un même terrain !

De nouvelles maisons kangourou

Chez nous, les maisons kangourou sont de plus en plus populaires. Il s’agit principalement d’une rénovation ou de la construction d’une annexe, mais la maison kangourou peut également prendre la forme d’une nouvelle construction. Le grand avantage de construire une maison neuve, c’est que l’on peut la concevoir en fonction des embarras éventuels liés à un âge avancé. Un deuxième avantage important est lié à la possibilité d’en faire une habitation passive et durable. La maison kangourou passive rencontre ainsi les tendances d’habitat actuelles. Elle vous permet de vivre pour toujours où vous le souhaitez et se révèle financièrement avantageuse.

Les premières maisons kangourou en Belgique

En 2011 déjà, une habitation de la Rue de Bonne, à Molenbeek, avait été restaurée afin de tenter cette expérience de vie collective. Une maman et sa fille vivent actuellement aux côtés de deux séniors. En Wallonie, c’est Thomas & Piron qui intègreront, en partenariat avec le bureau FHW Architectes, des maisons kangourou au sein d’un futur écoquartier passif à Liège. L’objectif est de permettre une mixité intergénérationnelle. Du côté flamand, le concepteur de projet Re-Vive est en train de construire un quartier durable à Gentbrugge, au sein duquel se tiendra la toute première maison kangourou passive de Flandre.

 

Lexique