terrains de réserve

La solution des terrains réservés

Écrit par Renaud Chaudoir le 31 juillet 2015

Plus d’espace pour le logement en Flandre ?

La Flandre a toujours besoin de plus de logements. Le gouvernement flamand souhaite créer 93.000 nouveaux logements à l’horizon 2020. Afin de préserver les parcelles et d’offrir suffisamment de logements, la ministre flamande de l’environnement souhaite dédier les parcelles encore vacantes au résidentiel. L’objectif est d’utiliser l’espace disponible de manière raisonnée et de ne pas saturer la Flandre de constructions.

terrains de réserve

Nouvelles parcelles en vue

On croyait que la Flandre était saturée, et pourtant, ce n’est pas tout à fait vrai. Nos voisins du Nord comptent environ 13.750 hectares de terrains non utilisés. Mais ces terrains ne sont pas exclusivement réservés au logement. En effet, le gouvernement flamand a décidé d’établir une liste positive et une négative.

Terrain de réserve: liste favorable

La liste favorable détermine les terrains directement constructibles. Il suffit de remplir certaines conditions. La ministre souhaite se concentrer sur l’ « efficacité spatiale » et faire plus avec moins d’espace. L’espace ouvert est laissé intact au maximum. Les nouvelles parcelles devront être « intelligentes ».

Liste négative

Une partie des terrains réservés ne sont pas destinés à la construction d’habitations. Ces espaces ne sont donc pas inclus dans la nouvelle initiative. Il s’agit notamment des terrains suivants :

 

  • Terrains inondables
  • Terrains non reliés à une zone d’habitation
  • Les dunes de la Côte belge
  • Terrains situés dans la zone spéciale de protections des oiseaux

Il est dès lors question de plusieurs centaines d’hectares.

Plan du logement 2050

Le gouvernement flamand n’a pas encore prononcé de jugement sur toutes les zones de réserves résidentielles. Pour l’instant, il développe un plan global « Espace de vie ». Il s’agit là des grandes lignes directrices de la politique du logement jusqu’en 2050.

Lexique