Terrace

La terrasse, une pièce en plus de la maison

Écrit par Magali Veronesi le 17 juin 2016

Il n'est jamais trop tard pour aménager sa terrasse. Mais comment choisir entre le charme du bois, le cachet de la pierre naturelle, l'immense choix de carrelages ou le côté pratique des matériaux composites. Petit tour d'horizon des avantages de chacun de ces revêtements.

Le carrelage

Le carrelage est sans conteste le choix le plus abordable même si on gagne en qualité lorsqu'on monte en gamme. Pratique, il ne souffrira pas des intempéries, se révèle facile à nettoyer et offre un choix presque infini de couleurs et de motifs.

Coup de cœur du moment : le grès cérame. Peu poreux, sa couleur ne s’abîme pas avec le temps et il est véritablement anti-taches, ce qui constitue un atout lorsqu'on a des enfants ou qu'on utilise sa terrasse comme salle à manger d'été. La dernière génération imite parfaitement la pierre naturelle, le marbre, la pierre de Bourgogne ou l'ardoise, pour un rendu réellement bluffant.

Le bois

Certains ne jurent que par le bois pour sa chaleur et son naturel sous le pied nu. Visuellement, le bois sombre est l'option la plus classieuse. Le bois clair donne l'effet le plus frais et attire la lumière du soleil. Exit le teck à toutes les sauces, le bois se décline en de nombreuses essences. Si les résineux (épicéa, pin douglas...) sont les moins coûteux, mieux vaut opter pour des bois épais un peu plus chers mais très durables, les feuillus (chêne, châtaignier...) ou les bois exotiques (bangkiraï, ipé, massaranduba...). Ces derniers sont naturellement imputrescibles et particulièrement esthétiques. Attention cependant à l'entretien du bois : pour éviter qu'il devienne gris, il faut ajouter un saturateur une fois par an.

On a vu apparaître récemment des bois traités de façon respectueuse de l'environnement. Ainsi, le pin du nord et le frêne peuvent être chauffés à plus de 200 degrés pour résister aux intempéries, aux champignons. Autre technique écolo, la ‘furfurylation’ par le procédé Kebony où le bois est protégé par un alcool fabriqué à partir de canne à sucre. Plus solide, il deviendra résistant aux insectes, champignons et putréfaction. Coup de cœur pour le pin traité selon le procédé Accoya, un traitement par acétylation, qui modifie la structure chimique du bois, atteignant ainsi des performances inédites de longévité et de stabilité.

Le bois composite

Avec une terrasse en bois composite (à base de résine et de fibre de bois), on bénéficie d'un rendu très proche de celui du bois naturel. Ce matériau ne nécessite presque pas d'entretien (sauf un coup de balai ou de torchon). Même mouillé, ce matériau reste adhérent : pas de risque de glissade. Autre atout, il ne grise pas sous l'action des UV, sa couleur devient juste un peu plus pâle. Cette décoloration naturelle se stabilise au bout de 6 à 12 mois.

La terrasse en bois composite convient à tous les types de climats et se révèle idéale autour d'une piscine. Le bois composite a une durée de vie aussi longue, voire supérieure au bois. Il ne se fendille pas (pas d'échardes), résiste aux champignons et aux termites, et la mousse n'y adhère pas. Ses deux qualités principales : sa solidité et son entretien facile. Tuyau : depuis quelques années, on a vu arriver des lames composites co-extrudées qui sont aussi anti-taches. Il faut choisir des lames pleines (sans creux ni alvéoles) qui garantissent une qualité supérieure. Certaines lames dites de nouvelle génération, recouvertes d'un film polymère protecteur, offrent une résistance exceptionnelle à la décoloration, aux taches et aux rayures.

Terrace

La pierre

Travertin, pierre bleue, granit... Les pierres naturelles donnent un cachet unique aux terrasses, avec un sol qui va joliment se patiner avec les années. Beaucoup adorent la pierre pour son aspect authentique et ses nombreuses nuances qui font qu'aucune terrasse ne se ressemble. La pierre naturelle est robuste et naturellement anti-dérapante.

Quand on pense terrasse en pierre, c'est la pierre bleue qui vient à l'esprit même s'il en existe un tas d'autres. En plus d'être esthétique, la pierre bleue est un produit naturel présentant de nombreuses caractéristiques thermiques, acoustiques et sanitaires qui en font un matériau de type HQE (Haute Qualité Environnementale). Si la pierre bleue chinoise est moins bleue que ses homologues belges ou vietnamiennes, elle a l'avantage d'être déclinée en de nombreux formats et finitions tout en gardant un prix relativement attractif. Attention : elle a tendance à brunir avec le temps.

N'hésitez pas à envisager d'autres types de pierre : schiste, pierre type Yorkstone, grès, granit, basalte, pierre de luserne, porphyre italien...

Moins coûteuse que la pierre naturelle, la pierre reconstituée, fabriquée à partir de béton et de minéraux peut permettre d'obtenir un effet pierre naturelle à moindre coût. Elle ne glisse pas, ne gèle pas et sa couleur ne bouge pas.

Pergola or not pergola ?

Une pergola est une petite construction permettant d’ombrager des coins de notre jardin. À l’origine, elle est en bois et permet de se protéger des rayons du soleil. Désormais, les pergolas deviennent plus contemporaines et design, mais aussi plus grandes, pour profiter au maximum du paysage alentour.

Les pergolas ne sont plus seulement adossées aux murs de nos maisons, elles sont aussi autoportées, offrant une vue imprenable à 360 degrés sur les alentours. Elles ne sont plus aussi simple qu'avant et désormais équipées de gouttières afin d’évacuer le surplus d’eau. Certaines sont aussi dotées d'un toit bioclimatique pour s’adapter désormais à la météo variable : des lames inclinées s’ouvrent et se ferment grâce à une télécommande, pour se protéger du soleil comme de la pluie. La plupart sont équipées d'éclairages et certaines, même de domotique ! Alors n'hésitez pas.

Lexique