La visite des biens immobiliers : entre surprises et réalités du marché

Écrit par Renaud Chaudoir le 4 janvier 2013

Rubrique de Caroline : je veux devenir propriétaire!

Après un rendez-vous à la banque où nous avons obtenu une idée précise de notre capacité d’emprunt, passons aux choses sérieuses : les visites!  Nous partons confiants, sans doute alléchés par les jolies photos trouvées sur les sites d’annonces immobilières en ligne.  Mais bien vite, nous sommes rattrapés par la réalité du marché immobilier : au regard de notre budget et de notre ciblage géographique, nous allons devoir faire des compromis….  Un logement plus petit mais mieux isolé ?  Un grand appartement sans terrasse ?  Une maison avec jardin orienté au Nord ?  Une fermette rénovée avec vue imprenable sur le ring ?  Nous ne sommes pas au bout de nos surprises…

Les premières visites

Sous notre air confiant, mon fiancé et moi sommes des novices en immobilier.  On essaie de faire bonne figure mais on aura bien du mal à distinguer une maison saine d’un logement insalubre.  Les premières visites sont donc timides : on ne sait pas quelles questions poser ni les points auxquels il faut faire attention.  On marche au coup de cœur… ce qui risque bien de nous être fatal.  Après une dizaine de visites infructueuses, on tombe sur une charmante villa 4 façades dans un quartier calme et boisé.  La maison nécessite des rénovations mais son prix est dans notre budget.  L’agent immobilier a préparé tous les documents : certificat PEBattestation de sol, etc.  La maison semble solide et bien construite.  Ce n’est qu’à la deuxième visite, accompagnés d’un spécialiste, que nous découvrons le hic… la maison n’est pas raccordée au système d’égouts !  « C’est encore possible ça, en 2012 ? » se demande la citadine que je suis…

Les perles des agences immobilières

Exit la maison sans égouts, nous continuons notre recherche d’un bien.  Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises…  Alléchés par une « ravissante maison coup de cœur à 10 min de Bruxelles.  3 chambres, 2 SDB, entièrement rénovée avec jardin», nous découvrons en fait que le jardin mentionné se trouve de l’autre côté de la rue !  Une autre annonce fait état d’un « appartement à rénover dans un immeuble de caractère ».  En réalité, c’est tout l’immeuble des années 30 qui est à rénover (coût estimé des travaux : près de 50% de la valeur de l’appartement..) et, sans ascenseur, l’appartement charmant au 5e étage est tout de suite moins attractif ! 

 

Enfin, après moultes surprises, désillusions et visites, nous trouvons enfin ce que nous souhaitions, une charmante petite maison près de Zaventem avec jardin, dans un quartier résidentiel.  La première visite nous enchante.  Mais nous savons que nous allons devoir être rapides et très réactifs : dans cette gamme de prix, les maisons se vendent comme des petits pains… A suivre…

 

Lexique