Le bassin, une solution plus abordable et écologique qu’une piscine

Le bassin, une solution plus abordable et écologique qu’une piscine

Écrit par Renaud Chaudoir le 29 mars 2017

Profiter de l’eau dans un environnement biologique

Vous rêvez de vous ébattre dans l’eau de votre jardin en été, mais vous détestez le chlore et les produits chimiques ? Un bassin vous conviendra certainement ! Cette alternative naturelle aux piscines fait appel à des filtres biologiques à base de plantes purifiantes.  

Le bassin, une solution plus abordable et écologique qu’une piscine

Une association entre un étang et une piscine

Un bassin est à la croisée entre une piscine et un étang. En été, il promet de beaux moments de détente et de nage, mais à la saison plus froide, il confère un aspect élégant à votre jardin grâce à son look naturel. Un bassin peut être décoré de nénuphars et autres plantes aquatiques. Et par beau temps, vous recevrez la visite de libellules !

Comme une piscine, un bassin est une structure en béton construite en fonction de votre jardin. Le béton est nécessaire pour résister à la pression de l’eau.

Filtration biologique

La filtration de l’eau est assurée par des plantes purifiantes installées dans la section marais de votre bassin. Aussi appelée ‘zone filtrante’, cette dernière doit occuper au moins un quart de la surface de votre bassin. Lorsque vous déterminez la taille de votre bassin, tenez compte du fait qu’une portion sera impropre à la nage.

Une pompe purifie l’eau du bassin et la renvoie vers la zone marais. Là, les plantes marécageuses, avec l’aide de bactéries, transforment les nitrites des déchets en nitrates. Ceux-ci favorisent à leur tour la croissance des plantes marécageuses. Après purification, l’eau est à nouveau pompée vers la partie dédiée à la nage.

Les avantages d’un bassin

Un bassin n’est pas seulement beau et écologique, il est aussi largement moins cher qu’une piscine dans le jardin. Vous économisez en effet sur les finitions. Si vous installez un chauffage, la plupart des gens choisissent une pompe à chaleur économe. Malgré tout, un bassin reste une solution onéreuse : selon les dimensions et le degré de finition que vous désirez, il faut compter environ 20.000 euros.

Autre atout : un bassin ne nécessite que peu d’entretien. Après l’avoir rempli d’eau et avoir atteint l’équilibre biologique, il suffit de laisser la nature faire son travail. La seule chose à faire est d’aspirer de temps à autre le fond, d’évacuer les feuilles mortes en automne et de contrôler la qualité de l’eau une fois par an.

Lexique