Le marché de l’immobilier en Belgique : les chiffres en 2017

Le marché de l’immobilier en Belgique : les chiffres en 2017

Écrit par Renaud Chaudoir le 23 octobre 2017

Les prix de l’immobilier continuent à augmenter

En 2017, il semble y avoir du mouvement sur le marché de l’immobilier en Belgique. L’année dernière, les prix des maisons ont augmenté de 2,6 %, et après une légère baisse en début d’année, ils se sont remis à monter au deuxième trimestre. Examinons la situation de plus près.

Le marché de l’immobilier en Belgique : les chiffres en 2017

Le marché de l’immobilier belge selon le Baromètre des Notaires

Le Baromètre des Notaires reflète les contrats de vente provisoires signés par des notaires. La dernière édition indiquait à nouveau une hausse des prix des maisons et des appartements au deuxième trimestre. Une maison en Belgique se chiffre en effet à 239 251 euros en moyenne, soit une augmentation de 3 % par rapport au premier trimestre. Le prix des appartements a augmenté de 1,9 %, pour passer à une moyenne de 218 599 euros. La légère baisse observée au premier trimestre dans les prix moyens des habitations semble avoir disparu.

Au début de l’année, un nombre record de transactions immobilières ont été enregistrées, mais moins de transactions ont été constatées en Flandre au 2e trimestre (-1,9 %). La Wallonie, le nombre de transactions est resté stable, mais leur nombre est en hausse à Bruxelles (+4,9 %).

Les prévisions

Selon le notaire Bart van Opstal, le prix des maisons reste stable, principalement parce qu’elles sont achetées par des familles devant contracter un prêt hypothécaire. Le secteur des appartements, en revanche, est plus dynamique. « La valeur des anciens appartements diminue. La construction neuve, de son côté, augmente. Le principal groupe d’acheteurs est les personnes âgées et les investisseurs qui louent et vendent leur maison à la ville », explique Van Opstal au Vif.

Selon l’agence de notation Standard & Poor’s, le prix des habitations en Belgique va augmenter jusqu’à 4 % en 2017 et 3,5 % en 2018. Le service d’étude d’ING s’attend au contraire à une augmentation du prix nominal de 0,5 à 1,5 % en 2017, une évolution lente qui devrait se poursuivre en 2018. 

Lexique