Le marché de l'immobilier neuf à Tournai

Écrit par Renaud Chaudoir le 12 juillet 2012

Etat des lieux

Surcoût de la construction durable suite aux normes européennes, TVA à 21% sur le terrain et la construction, primes réduites à peau de chagrin… Autant de paramètres qu’a dû encaisser le marché des promotions immobilières. Mais qu’en est-il réellement ?  Etat des lieux du marché de l’immobilier neuf à Tournai.

Les normes récentes sur les nouvelles constructions auraient pu présager le pire, d’autant plus que le coût des matériaux de construction est croissant et que les coûts de production augmentent donc proportionnellement. Mais d’autres paramètres ont positivement pesé dans la balance. Certains promoteurs ont notamment réagi en produisant un rapport qualité/prix en phase avec la demande pour offrir des biens plus accessibles à une majorité de candidats acheteurs.
 

Les avantages du marché de l’immobilier neuf

Si la vente de biens neufs est plus difficile qu’il y a 5 ou 6 ans, la tendance des dernières années est à la négociation.  Les promoteurs proposent ainsi diverses réductions pour faire aboutir les transactions. L’entrée en vigueur de normes relatives à la Performance Energétique des Bâtiments (PEB) imposées dans le neuf commencent à peser favorablement dans la balance du côté des candidats acheteurs.  Ils prennent conscience de l’intérêt d’acheter du neuf pour des prix sensiblement identiques à des biens de seconde main, en prenant en compte les économies réalisées à long terme sur le plan énergétique.

Au lieu d’acheter une maison de seconde main rénovée pour 180.000 euros, les acquéreurs préfèrent placer 20.000 euros de plus et bénéficier de tous les avantages du neuf pour un bien équivalent.

Les prix de l’immobilier dans la région du Tournaisis

La tendance est à la réduction des surfaces construites pour atteindre des prix attractifs. Ainsi, pour un appartement deux chambres de 80-90 m2, les prix moyens se situent entre 150 et 175 000 euros.

Les prix au m2 peuvent grimper jusqu’à 2150 euros dans le centre de Tournai. Ces tarifs dépendent de la situation, bien sûr, mais aussi du cahier des charges et donc des finitions dont bénéficie le bien en question.

La région du Tournaisis possède l’avantage de bénéficier d’un foncier dont le prix est inférieur à d’autres régions. Il est clair que de tels prix ne peuvent pas être atteints à Bruxelles. La situation frontalière est également un avantage, puisqu’elle attire des candidats acheteurs français qui doivent faire face chez eux à des prix au m2 bien plus élevés, comme à Lille par exemple qui affiche 3500 euros/m2 au compteur…

Lexique