primes rénovation

Le nouveau régime de primes à la rénovation en Wallonie

Écrit par Renaud Chaudoir le 17 juin 2015

En 2015, de nombreux changements ont vu le jour en matière de primes en Wallonie. Depuis le 1er avril, le nouveau régime est destiné à simplifier la procédure de calcul des primes et à apporter plus de clarté et de transparence à ses bénéficiaires. Outre les primes énergie, les primes à la rénovation sont également concernées. Retrouvez notre récapitulatif !

primes rénovation

Une meilleure harmonisation des primes à la rénovation

Le nombre impressionnant de primes dans l’ancien régime compliquait fameusement le calcul des attributions. Désormais, le nouveau système ne compte plus que 9 primes, qui se répartissent en primes énergie et en primes à la rénovation. Le budget total pour les primes a donc été fortement rogné, et la différence a été intégrée dans des systèmes de prêt à taux zéro. Découvrez un aperçu des travaux éligibles aux deux catégories de primes.

Les 4 primes à la rénovation

  • Rénovation de toiture ;
  • Salubrité, assèchement et stabilité des murs et sols pour lutter contre l’humidité ;
  • Installations électriques ;
  • Rénovation des menuiseries extérieures de l’habitation (châssis).

Les 5 primes énergie

  • Isolation thermique du toit ;
  • Isolation thermique des murs ;
  • Isolation thermique du sol;
  • Installation d’un système performant de chauffage et/ou d’eau chaude ;
  • Réalisation d’un audit énergétique.

A qui s’adressent ces primes ?

Pour pouvoir bénéficier des primes à la rénovation et énergie, vous devez satisfaire à certaines conditions. Ainsi, seules les habitations de plus de 20 ans occupées personnellement par les personnes qui rentrent une demande de prime sont éligibles. Par ailleurs, tous les ménages wallons dont les revenus nets imposables ne dépassent pas 93.000 euros ont droit à une prime. Une majoration est également d’application en fonction des différents seuils de revenus et du nombre d’enfants à charge.

Lexique

Ans