2011, année record pour la réhabilitation urbaine

Écrit par Renaud Chaudoir le 4 juillet 2012

La fin des logements insalubres?

En 2011, plus de 308 logements insalubres ont été transformés en maisons habitables suite à une décision de justice.  Ces chiffres sont une bonne nouvelle pour les locataires et devraient contribuer à freiner les agissements des marchands de sommeil.  

Depuis 10 ans, le nombre de PV dressés pour des logements insalubres a été multiplié par quatre : de 500 à environ 2.200 l’année dernière.   C’est dans les chambres à louer qu’on trouve le plus d’infractions, mais aussi les studios et les appartements.  Les points noirs les plus fréquents sont l’humidité et le risque d’électrocution.  L’inspection du logement est aujourd’hui active dans environ 140 communes en Flandre.

Indemnités de relogement

Depuis quelques années, les inspecteurs du logement peuvent interdire à un propriétaire de louer son bien pour cause d’insalubrité.  Il est alors invité à mettre le logement aux normes endéans un certain délai.  
La ministre flamande du logement Freya Van den Bossche veut aller plus loin et imposer aux  marchands de sommeil les frais de relogement des locataires.

Contrôles renforcés et mise en place d’un fonds de garantie à la location

La ministre flamande souhaite également un meilleur contrôle du marché locatif social et un renforcement du marché privé.  A l’automne, une campagne de sensibilisation sera lancée pour convaincre les propriétaires de mettre leur bien à disposition du marché locatif social.  Cette initiative devrait permettre de doubler le nombre de logements sociaux disponibles.  
Quant au marché de la location privé, la ministre a débloqué près de 2,5 millions d’euros pour la mise en place d’un fonds de garantie à la location.   Ce fonds permettra aux propréiétaires d’obtenir une garantie contre les logements impayés ou offrira une solution d’apurement pour les locataires qui connaissent des difficultés financières.  
 

Lexique