La lutte contre la discrimination sur le marché de la location bruxellois

La lutte contre la discrimination sur le marché de la location bruxellois

Écrit par Renaud Chaudoir le 26 juillet 2017

La Région de Bruxelles-Capitale présente son plan d’action

Sur la base des résultats des tests pratiques à grande échelle réalisés par l’Université de Gand à la demande de la ministre Céline Frémault, cette dernière présente désormais son plan d’action. Elle souhaite lutter contre la discrimination sur le marché de la location grâce à une série de mesures qui y sont reprises, notamment une formation complémentaire pour les agents immobiliers.

La lutte contre la discrimination sur le marché de la location bruxellois

Principalement les hommes nord-africains

Les tests pratiques ont été réalisés sur 12 520 annonces pour des maisons et des appartements à louer dans la Région de Bruxelles-Capitale. Il apparaît que la discrimination sur le marché de la location touche principalement les hommes portant un nom à consonance nord-africaine, qui ont été discriminés dans 44 % des cas. « Ce sont des chiffres inacceptables », déclare la ministre Frémault au site informatif Bruzz. « Nous ne pouvons rester les bras croisés alors qu’une part importante des Bruxellois est traitée de manière injuste. »

Les tests ont également révélé des discriminations à l’égard des personnes atteintes d’une limitation fonctionnelle ou des femmes isolées.

Un plan d’action pour lutter contre la discrimination sur le marché de la location

Pour lutter contre le phénomène, la ministre a présenté un plan d’action reprenant plusieurs mesures à appliquer dans le futur :

  • Les agents immobiliers recevront une formation complémentaire et des informations claires à ce sujet, afin que le problème de discrimination soit pris très au sérieux (seuls 14 % des agents immobiliers contactés ont refusé catégoriquement de respecter le souhait d’un propriétaire de ne « pas louer à des étrangers »).
  • Une réglementation particulière sera d’application pour les plus démunis.
  • Les propriétaires ne pourront demander qu’un nombre limité d’informations à propos du locataire, afin de favoriser un traitement égalitaire.
  • Une campagne antidiscrimination à grande échelle servira à conscientiser le public au sujet de ce problème.

Lexique