Le célèbre Manoir Playboy est entre de nouvelles mains

Le célèbre Manoir Playboy est entre de nouvelles mains

Écrit par Renaud Chaudoir le 6 octobre 2016

La propriété est vendue, mais Hugh Hefner y reste

Daren Metropoulos, de la plateforme d’investissement Metropoulos & Co, est récemment devenu le fier propriétaire de l’iconique Manoir Playboy. Une ombre subsiste toutefois au tableau : l’homme d’affaires ne peut pas encore l’occuper. Le contrat stipule en effet que Hugh Hefner, le nonagénaire fondateur de Playboy, peut continuer à occuper la propriété jusqu’à sa mort. Quoi qu’il en soit, la fin d’une époque est arrivée.

Le célèbre Manoir Playboy est entre de nouvelles mains

Une maison de maître avec une histoire

Le Manoir Playboy, conçu par Arthur R. Kelly en style ‘Gothic Tudor’, a été construit en 1927. L’imposant bâtiment du quartier californien de Bel Air compte sept chambres à coucher, huit salles de bains, un cellier et une salle de fitness. À côté du manoir se trouve aussi un terrain de tennis et une grotte artificielle avec terrasse, la fameuse ‘grotto’, théâtre de nombreuses fêtes déjantées.

De nombreuses célébrités ont fréquenté cette propriété depuis les années 70, lorsque le Manoir Playboy a été acquis par Hefner. Le fait que des Playboy bunnies peu vêtues déambulent toujours dans et autour de la maison n’y est sûrement pas étranger. Durant des décennies, le Manoir Playboy a été le symbole du style de vie libéré que le magazine érotique prônait.

Vendu pour 100 millions de dollars

Le Manoir Playboy était à vendre depuis janvier 2016 pour 200 millions de dollars. L’occupation de Hefner faisait dès le départ partie des conditions. La propriété s’est finalement vendue en août pour la (modique) somme de 100 millions de dollars. Comme l’a confirmé son porte-parole à CNNMoney, l’acheteur de 32 ans, Daren Metropoulos, possédait déjà la propriété à côté du Manoir Playboy.

La question est de savoir si Metropoulos a fait une bonne affaire avec son achat. Dans son livre ‘Bunny Tales’, Izabella St. James, l’une des ex de Hefner, écrit en effet que le Manoir Playboy était très délabré. ‘Tout est vieux et sent le renfermé’, décrit-elle. ‘Comme si ça ne suffisait pas : le chien de la maison, Archie, fait régulièrement ses besoins sur les rideaux. L’odeur désagréable de son urine se mélange donc avec l’odeur de pourriture omniprésente.’

Lexique