Négocier le prix d’une maison, existe-t-il des règles en la matière ?

Négocier le prix d’une maison, existe-t-il des règles en la matière ?

Écrit par Renaud Chaudoir le 20 septembre 2017

Règles, conseils et astuces

Il est rare que le prix d’une maison ne soit pas négocié lors de la procédure de vente, mais de nombreux malentendus surviennent encore au cours de ces négociations, pourtant courantes. Afin que l’achat de votre nouvelle maison se déroule dans les meilleures conditions, Logic-Immo vous indique les règles d’or à respecter lors de vos négociations et vous fournit quelques conseils et astuces.

Négocier le prix d’une maison, existe-t-il des règles en la matière ?

Achat d’une maison : éviter tout malentendu

Il n’existe pas de réelles règles relatives aux négociations d’achat d’une maison, si ce n’est que votre offre devient contraignante dès que le vendeur l’accepte. Si au bout du compte vous décidez de ne pas honorer votre offre d’achat, le vendeur peut alors exiger le versement d’une indemnité de dédommagement. Pour éviter de vous retrouver dans pareille situation, vous avez toutefois la possibilité de faire une offre temporaire. Si le vendeur n’accepte pas votre offre dans les délais impartis, celle-ci expire et vous êtes libéré de vos obligations.

Bien d’autres malentendus à propos du processus de négociation ont encore la vie dure :

  • La vente n’est pas automatiquement conclue si votre offre d’achat s’aligne sur le prix demandé. Le prix demandé constitue uniquement une « invitation à la négociation ».
  • Premier arrivé, premier servi, n’est-ce pas ? Eh non ! C’est le vendeur qui décide de la personne à laquelle il vend. Que vous ayez soumis votre offre en premier importe peu.
  • Un vendeur n’est par ailleurs pas contraint de vendre à la personne dont l’offre est la plus élevée, même si c’est souvent le cas dans la pratique.

Conseils et astuces pour une bonne négociation

Chaque vente est unique et doit donc être abordée différemment. Comme leur nom l’indique, les principes généraux tels que « l’offre doit se situer entre 10 à 15 % sous le prix demandé » restent de simples principes généraux… Voici quelques conseils pour des négociations réussies :

  • Analysez le marché immobilier. Vous aurez ainsi un aperçu du prix de vente moyen des biens immobiliers situés dans les environs de la maison que vous convoitez et saurez dans quelle mesure vous pouvez vous éloigner du prix demandé par le vendeur.
  • Ne faites jamais une offre que vous ne pouvez honorer ! Respectez votre budget.
  • Servez-vous des points négatifs de la maison pour justifier une offre plus basse. Invoquez son usure, sa mauvaise situation géographique ou des frais de rénovation indispensables… Veillez toutefois à ne pas trop insister sur ces défauts. Vous devez en effet montrer que vous êtes bel et bien intéressé par l’achat de la maison.
  • La maison est en vente depuis longtemps ou le vendeur désire la vendre au plus vite ? N’hésitez pas à faire une offre plus basse.

Lexique