Étude : les nuisances sonores affectent la valeur des habitations

Étude : les nuisances sonores affectent la valeur des habitations

Écrit par Renaud Chaudoir le 8 mars 2016

Les aéroports, les chemins de fer et l’autoroute ont un impact négatif

Le prix d’une habitation dépend de dizaines de facteurs. Une étude établit que les nuisances sonores dans les environs d’une maison ont un impact mesurable sur la valeur de l’habitation.

Étude : les nuisances sonores affectent la valeur des habitations

Étude des prix immobiliers

Roel Helgers est doctorant à la faculté d’économie de la KU Leuven. Il est spécialisé dans l’étude des prix immobiliers. Son dernier travail a, entre autres, évalué l’impact des nuisances sonores sur le prix des habitations à proximité d’aéroports, d’autoroutes et de voies de chemin de fer.

La valeur d’une habitation à cause des nuisances sonores occasionnées par un aéroport

Helgers constate que l’impact n’est pas des moindres : « Une habitation située à proximité de l’aéroport de Zaventem, dans une zone où l’exposition au bruit s’élève entre 60 et 65 décibels le jour et la nuit, voit sa valeur diminuée de 6,6 pour cent ou 18 665 euros par rapport à une habitation moyenne dans un environnement où les nuisances sonores sont inférieures à 55 décibels. »

Si l’habitation se trouve dans la prolongation de la piste de décollage ou d’atterrissage ou le long d’une voie aérienne, la différence de prix peut atteindre plus de 30 pour cent. Les nuisances sonores y dépassent facilement les 70 décibels.

Les autoroutes et le chemin de fer ont aussi un impact négatif

Bien entendu, l’aéroport de Zaventem n’est pas l’unique source de nuisances sonores importantes. Les autoroutes, les routes régionales fréquentées et même les simples rues où passent de nombreux véhicules, entraînent beaucoup de bruit ambiant. Ceux qui habitent à proximité d’une voie ferrée ou d’une gare savent également que le chemin de fer peut être source de nuisances. Selon l’étude d’Helgers, la valeur des habitations dans les environs immédiats d’une autoroute ou d’une route régionale est, en moyenne, 4,2 pour cent moins élevée, tandis que les voies ferrées diminuent la valeur d’une habitation de 3,9 pour cent. 

Lexique