L

Oupeye

Écrit par Stephan Debusschere le 26 juin 2017

Calme et prisée

Importante agglomération, Oupeye affiche de nombreux atouts, à commencer par celui de sa proximité directe avec la Cité ardente. 

La commune d’Oupeye se démarque tout d’abord par son emplacement géographique. Elle est en effet située à une dizaine de kilomètres au nord de Liège-Ville, à 20 kilomètres de Maastricht et de la frontière linguistique, et à moins de 40 km de la frontière allemande. Sa proximité avec de grands axes routiers tels que les E25, E40, E42 et E313 constitue un atout indéniable.

Oupeye est une agglomération importante de la région de la Basse-Meuse. Composée des villages de Vivegnis, Hermée, Heure-le-Romain, Haccourt, Hermalle-sous-Argenteau, Houtain-Saint-Siméon et Oupeye, la commune offre de nombreuses facilités à ses quelque 25 000 habitants. La commune possède de nombreuses écoles, et son château est un haut lieu culturel de la région. On y trouve aussi notamment un complexe sportif offrant des installations de qualité, une piscine communale, des terrains de tennis et d’autres salles accueillant de très nombreux clubs de sport.

L'église d'Oupeye, picture by Philippe Sampont.

Des prix abordables

Si on aime le calme et qu’on cherche une habitation à proximité directe de la Cité ardente dans des budgets raisonnables, Oupeye est une commune à considérer. Une maison se négocie en moyenne à 169 000 euros – un prix moyen quasi équivalent à celui de l’ensemble de la Province – et les prix restent stables. L’offre de biens est assez variée, allant de petites maisons à de grandes villas. Le marché immobilier y restant fort prisé, les biens se vendent donc plutôt rapidement.

Le prix d’un appartement, toutes surfaces confondues est en moyenne plus élevé qu’une maison, à 185 000 euros, suite à une hausse importante par rapport à 2015. Précisons que ce prix moyen regroupe aussi bien les biens anciens que les biens neufs, qui remportent beaucoup de succès. Il est par ailleurs devenu plus difficile d’y trouver des promotions à moins de 1800 euros/m2, comme c’est le cas notamment des résidences du Château et Curtius, toutes deux situées rue du Roi Albert et qui offrent des appartements dans des tranches de prix comprises entre 2000 et 2200 euros/m2.

Des emplois directs à venir

Dans le village de Houtain-Saint-Siméon, situé sur le territoire de la commune, un nouveau quartier d’entreprises va prochainement sortir de terre. L’Agence de développement économique en Province de Liège (SPI) s’est en effet vue octroyer un subside d’un million d’euros de la part de la Région wallonne afin de mener à bien la réaffectation de ce site anciennement occupé par la société Sartel qui y fabriquait des radiateurs et de la tôlerie, et à l’abandon depuis. Depuis 2007, la commune cherchait une solution dans le but de réhabiliter ce chancre industriel d’une superficie de 3 hectares.

En novembre 2014, le gouvernement wallon l’avait inscrit en périmètre de « site à réaménager » (SAR). L’année suivante, le ministre wallon des Zones d’Activités Économiques approuvait la demande de reconnaissance économique du site, le rendant ainsi éligible aux subsides régionaux. Ce réaménagement a été conçu pour être compatible avec les zones résidentielles avoisinantes, en parfaite intégration entre la vie des riverains et l’activité économique. Le site accueillera entre 10 et 15 PME. Selon les projections de la SPI, 60 à 120 emplois directs pourraient dès lors être créés à terme sur le site. Pour le moment, des travaux d’assainissement des sols sont en cours. La fin du chantier est prévue pour le printemps 2018.

Lexique