Passer l’hiver au Portugal

Écrit par Renaud Chaudoir le 5 avril 2013

Une destination qui attire de nombreux Belges

Pas besoin de traverser la terre pour partir vivre au soleil. Certes, la Floride attire la convoitise, avec ses palmiers, ses cocktails et tout le tralala. Mais il existe des destinations, tout aussi exotiques, bien plus près de chez nous. Et oui, le Portugal, par exemple, est l’endroit rêvé pour s’offrir une résidence de vacances…

Passer l’hiver au Portugal?

Il y a peu, le Portugal a pris des mesures fiscales rendant le pays plus attrayant pour les candidats-acheteurs étrangers. A partir de maintenant, vous allez non seulement pouvoir surfer, manger du bacalao et bronzer, mais aussi faire des économies. En effet, supposons que vous êtes à la retraite et partez vivre au Portugal durant une partie de l’année. Vous pouvez déjà augmenter votre niveau de vie car celui-ci est nettement inférieur au Portugal. Côté imposition aussi, les avantages ne sont pas négligeables : depuis le 1er janvier, les pensionnés qui résident au Portugal pendant une partie de l’année peuvent recevoir leur pension sans payer d’impôts. En outre, des conventions fiscales entre la Belgique et le Portugal, dans le cadre de l’union européenne permettent d’échapper à la double imposition sur les revenus.

Incitatif fiscal pour une seconde résidence

L’achat d’une seconde résidence est, en outre, fiscalement encouragé. Contrairement au bassin méditerranéen, le Portugal est nettement moins populaire lorsqu’il s’agit d’acheter une seconde résidence. Avec seulement 4.000 maisons de vacances vendues aux étrangers, le Portugal peut difficilement concurrencer l’Espagne (45.000) et la France (25.000). Pour relever ce chiffre, le Portugal appliquera bientôt un taux d’impôt des personnes physiques préférentiel de 25% aux propriétaires d’une seconde résidence. En outre, le Portugal ne prélève pas vraiment d’impôt sur la fortune.

 

Lexique