Piézoélectricité : le pavé générateur d’énergie

Écrit par Renaud Chaudoir le 14 octobre 2013

La piézoélectricité, une solution écologique sans adaptation ?

Produire de l’énergie verte et renouvelable sans modifier nos habitudes, c’est l’idée développée par le Britannique Laurence Kemball-Cook à travers un pavé générateur d’énergie, appelé Pavegen. Le principe ? Transformer l’énergie cinétique des pas des piétons en électricité. La vibration des pavés provoque la déformation d’un matériau qui fait circuler le courant électrique. De quoi inspirer de nombreux projets !

Pavé générateur d’énergie

Les dalles urbaines génératrices d’énergie, conçues par Kemball-Cook, se basent sur le principe de la piézoélectricité, qui permet de capter l’énergie cinétique des corps en mouvement. Les dalles énergétiques captent donc l’énergie cinétique issue de chaque pression du pied des passants et la convertissent en électricité renouvelable qui peut être stockée. Chaque pas produisant entre 4 et 7 watts, selon le poids du passant, il faut compter environ 10 dalles pour accumuler l’énergie nécessaire à éclairer un lampadaire toute une nuit.

Efficacité des dalles énergétiques

De plus, Pavegen conçoit ses pavés à base de pneus de camions recyclés. Quant au coffrage, il est réalisé à partir d’un polymère de béton recyclé. Mais la faible durée de vie de ces dalles (environ 5 ans) doit être compensée par leur efficacité, qui dépend entièrement de l’afflux de piétons. Pour alimenter au mieux l’éclairage public, mieux vaut installer des pavés énergétiques dans les lieux les plus fréquentés. L’installation de ces dalles dans les halls des grandes surfaces ou les couloirs des écoles ou des gares favorise le stockage d’énergie pour alimenter ces infrastructures en continu.

Nouvelles applications de la piézoélectricité

La piézoélectricité est un domaine qui inspire de nombreux concepteurs partout dans le monde. Ainsi, une société israélienne Innowattech a conçu la première route piézoélectrique, qui génère de l’électricité à partir des vibrations et pressions exercées par les voitures qui passent sur la route. Selon la société, un kilomètre de route piézoélectrique sur laquelle circulent 600 véhicules par heure pourrait produire jusqu’à 500 kW/h, soit l’équivalent électrique d’environ 700 habitations.

 

Une station de métro à Tokyo teste un tapis générateur d’électricité pour alimenter les bornes de validation des tickets. À Gloucester, un parking de supermarché a équipé ses ralentisseurs de capteurs piézoélectriques pour alimenter les caisses de paiement. On trouve également quelques boites de nuit qui ont décidé de générer de l’électricité à partir de leurs pistes de dance. 

 

Lexique