Ma très chère assurance incendie

Ma très chère assurance incendie

Écrit par Corine Loockx le 30 décembre 2019

Pourquoi ma prime a-t-elle presque doublé en dix ans ?

Il y a 10 ans, votre assurance incendie vous coûtait près de 42 % de moins qu’aujourd’hui. Bien sûr, les prix ont tendance à grimper au fil des ans, mais cette hausse est pour le moins vertigineuse. Les données du SPF Économie sont formelles : depuis 2009, les prix à la consommation ont connu une croissance moyenne de 19,8 %. Alors, comment expliquer que votre prime d’assurance incendie a presque doublé en dix ans ? Selon Assuralia, l’union professionnelle des compagnies d’assurance, la faute incombe au secteur de la construction.

Ma très chère assurance incendiePénurie de matériaux

Depuis quelques années, le secteur de la construction est en plein boom. Les terrains à bâtir se font toujours plus rares et une politique de « stop au béton » risquait il y a peu encore de s’abattre sur le pays. Le Belge, qui (c’est bien connu) a une brique dans le ventre, s’empresse de faire main basse sur les derniers terrains disponibles pour y faire construire la maison de ses rêves. Or, ce succès de la brique entraîne une raréfaction des matériaux de construction, qui voient dès lors leurs prix s’envoler.

L’indice ABEX

Mais en quoi cela peut-il vous concerner, si vous avez déjà fait construire ou que vous avez acheté une habitation existante ? En quoi le prix des matériaux de construction influence-t-il votre police d’assurance incendie ? Eh bien, cela pèse bien plus dans la balance que vous ne le pensez. Les assureurs corrèlent le montant de leurs assurances incendie à l’indice ABEX. Cet indice traduit l’évolution des prix du secteur de la construction (et l’on ne parle pas uniquement des matériaux, mais aussi des coûts salariaux).

L’atout d’une police d’assurance plus chère

En qualité de consommateur, vous ne déboursez pas uniquement plus pour votre police d’assurance incendie. Vous recevez également bien plus en échange. Lorsque les prix du secteur de la construction grimpent, ils poussent l’indice ABEX vers le haut, qui va à son tour faire gonfler la valeur assurée de votre bien immeuble et de votre mobilier. Et en cas de catastrophe, votre assureur vous versera des dédommagements nettement plus élevés que la somme que vous auriez reçue il y a dix ans.

Déterminer votre valeur assurée

Naturellement, l’indice ABEX n’est pas le seul facteur qui déterminera le montant de votre police d’assurance incendie. La valeur assurée de votre logement et de votre mobilier entre elle aussi en compte. L’essentiel pour ne pas payer une police d’assurance trop élevée (mais pas trop faible non plus, au risque de ne pas être assuré) est d’estimer correctement la valeur à assurer.

Bâtiment

Pour calculer la valeur de votre bien immobilier, votre assureur est légalement tenu de vous soumettre un questionnaire. Complétez-le dans les règles de l’art et vous ne serez jamais en défaut d’assurance. Veillez toutefois à assurer la valeur de construction à neuf de votre logement afin de pouvoir intégralement le reconstruire en cas de sinistre. Vous êtes locataire ? Dans ce cas, vous devrez uniquement assurer la valeur réelle du bâtiment, c’est-à-dire la valeur de construction à neuf du bien, dont on soustrait en général 20 % à 30 % pour usure.

Mobilier

Néanmoins, un assureur n’est en rien tenu de vous aider à estimer correctement la valeur de votre mobilier. Sans compter que le calcul varie d’un assureur à l’autre. On vous conseille donc de demander l’assistance d’un agent d’assurance ou d’un courtier.

Lexique