Prêt pour un terrain à bâtir

Prêt pour un terrain à bâtir : le bonus logement en 2015

Écrit par Renaud Chaudoir le 27 janvier 2015

On parle beaucoup de la réduction du bonus logement depuis le 1er janvier 2015. Ce thème fait beaucoup de bruit, mais qu’en est-il du prêt pour un terrain à bâtir ? Retrouvez un récapitulatif des faits.

Prêt pour un terrain à bâtir

Emprunts combinés : terrain à bâtir et travaux

Le bonus logement est un avantage fiscal dont vous pouvez bénéficier lorsque vous souscrivez un prêt pour rénover, transformer ou acheter une habitation. Vous empruntez uniquement pour l’achat d’un terrain à bâtir ? Le bonus logement s’applique aussi à cette situation. Si vous contractez un prêt pour acheter un terrain à bâtir et pour la réalisation de travaux de construction, vous pouvez également tirer profit du bonus logement. C’était le cas en 2014, et cela le reste en 2015, mais en moindre partie.

Achat d'un terrain à bâtir en 2014

L’acte pour votre emprunt a été signé avant le 31 décembre 2014 ? Dans ce cas, vous profitez encore des avantages de l’ancien système de bonus logement. Attention aux petits caractères : le bonus logement s’applique si vous résidez réellement dans votre habitation, et ceci, dans l’année. Pour les travaux de construction, vous avez droit à un peu plus de temps de la part du législateur : maximum deux ans pour emménager dans votre nouvelle maison. Pour être éligible à l’ancien bonus logement, vous devez donc vivre dans votre nouvelle résidence pour le 31 décembre 2016 au plus tard.

Les particularités du bonus logement en 2015

Le bonus logement est devenu une compétence régionale depuis le 1er janvier 2015 et chaque région a pu, dès lors, instaurer ses propres règles. En Wallonie et à Bruxelles, les plafonds actuels sont conservés pour le calcul de l'impôt. Ceux-ci s’élèvent à 3.040 euros, soit 2.280 euros plus 760 euros durant les 10 premières années de l'emprunt. Néanmoins, la déduction fiscale liée au bonus logement s'est transformée en réduction d'impôts, de l’ordre de 45 % à Bruxelles et de 40 % en Wallonie. 

 

Lexique