Prix d’une nouvelle construction : 8.500 € de plus l’an prochain

Écrit par Renaud Chaudoir le 15 avril 2013

Normes énergétiques plus sévères = nouvelle construction plus chère

En 2014, le prix d’une nouvelle construction sera plus élevé de 8.500 €. Ceci est dû à la baisse du niveau E, soit le niveau de performance énergétique, qui est passé de E70 à E60. En outre, à partir de l’année prochaine, toute nouvelle construction devra produire une quantité minimale d’énergie renouvelable. Tout cela engendre un cout supplémentaire de 8.500 € pour une maison semi-mitoyenne de 175 m².

850 € par degré de niveau E en moins

Le niveau E devant baisser de 10 degrés, soit de E70 à E60, et étant donné la contribution obligatoire aux énergies renouvelables, on payera en 2014 environ 8.500 € de plus pour une même maison. Cela revient à environ 850 € par degré de niveau E. Ce cout supplémentaire est principalement dû à la nécessité de passer à un système de chauffage basse température, tel que le chauffage au sol. Sans compter le cout supplémentaire pour un équipement minimal en énergies renouvelables.

 

Depuis 2006, les conditions deviennent de plus en plus sévères. En 5 ans, on a dû passer d’un niveau E de 100 à un niveau E de 70 (le niveau E d’aujourd’hui). On évalue à 5.000 € le cout supplémentaire pour cette baisse du niveau E. Mais on n’avait alors parcouru que la partie la plus facile du chemin. Pour parvenir à un niveau E de 60, une bonne isolation des murs et fenêtres ne suffit plus.

Comment échapper à ce cout supplémentaire ?

Vous pouvez échapper à ce cout supplémentaire en demandant un permis d’urbanisme avant la fin de 2013. De cette manière, vous vous assurez de bénéficier du bonus logement et de l’avantage fiscal que vous recevez en tant que bâtisseur. N'oubliez pas que le bonus logement, lorsqu’il passera du fédéral au régional, ne sera peut-être pas aussi généreux qu’aujourd’hui.

Le cout supplémentaire : un investissement sur le long terme

Enfin, le cout supplémentaire que vous devez payer pour une construction neuve en 2014 sera remboursé à plus ou moins long terme. Cela vient du fait d’une consommation d’énergie bien plus basse.

 

Malheureusement, les banques ne tiennent pas assez compte de cet investissement lors de la souscription d’un crédit hypothécaire. Il est primordial que le candidat bâtisseur ou rénovateur puisse recevoir un crédit qui tient compte du retour sur investissement sur le long terme.

 

Lexique