Jurbise, picture by Fclaus.

Prix immobilier à Jurbise

Écrit par Stephan Debusschere le 11 avril 2019

Une stabilisation momentanée

Les prix de ses maisons avaient opéré un solide rebond il y a deux ans. Logique, car la commune est très prisée pour son environnement rural et ses facilités de mobilité, depuis un bon moment déjà. L’année écoulée a cependant freiné l’emballement, mais Jurbise n’a sans doute pas fini de progresser.

Jurbise, picture by Fclaus.Jurbise est et reste l’une des communes les plus prisées de l’arrondissement de Mons. Elle combine en effet plusieurs atouts. Essentiellement rurale, Jurbise est très bien située grâce à un axe autoroutier majeur, la présence d’une gare et sa proximité avec le Brabant wallon. Les prix y sont donc à l’avenant, d’autant plus suite au rattrapage de près de 12% des prix des maisons courant 2017, pour un prix médian fixé alors à 222 500 euros.

Un prix légèrement revu à la baisse au cours de l’année écoulée, histoire d’éviter l’emballement et de revenir à un marché plus stable, avec un prix médian qui reste cependant au-dessus de la barre des 200 000 euros, et 50% des maisons vendues entre 183 750 et 261 250 euros. Sur ce segment qui est à la fois le plus présent et le plus vendu sur la commune, ce prix médian de 208 750 euros est aujourd’hui le second le plus élevé de l’arrondissement, derrière Saint-Symphorien. Il devance même nettement une commune comme Enghien, pourtant plus proche de Bruxelles.

La demande se centre principalement sur deux types de biens : ceux qui ne demandent pas de travaux et ceux exigeant une lourde restauration. Si les biens réclamant une rénovation partielle ou un gros rafraîchissement sont plus lents à la vente, la proximité de la gare et des commerces reste un vrai moteur d'attractivité. Tous les biens situés autour du centre de Jurbise sont en conséquence très demandés. Les sections d’Erbaut et de Masnuy-St-Pierre sont également très prisées.

Un plafond peut-être pas atteint 

Petit flashback. Avec une offre relativement restreinte face à une demande croissante, les prix des maisons jointives avaient déjà augmenté dès 2014. L’année suivante avait poursuivi la tendance haussière en enregistrant une nouvelle progression des prix, néanmoins freinée courant 2016.

Sur base annuelle, le recul du prix médian avait été estimé à quelque 15 %. Il ne s’agissait néanmoins là que d’une simple estimation, car le nombre de transactions s’était avéré insuffisant pour en tirer une conclusion claire, comme c’était le cas pour d’autres communes. La baisse de ce prix médian a pu simplement être due à la qualité et l’état des biens qui ont été mis en vente durant cette période, comme c’est peut-être le cas cette fois-ci. Bien qu’on ait assisté à une correction des prix en 2018, les années successives de progression semblent vouloir démontrer qu’un plafond n’a peut-être pas encore été atteint à Jurbise.

Stabilisation des villas

Bien que le marché des villas soit un marché difficile qui peine à retrouver son public, la population dont le budget « investissement immobilier » est plus important que la moyenne semble se tourner de plus en plus vers la maison 4 façades et la villa plutôt que vers les constructions neuves. D’une part, à cause de la raréfaction des terrains de qualité, et d’autre part, en raison du coût de la construction. Certains candidats acquéreurs préfèrent dès lors investir dans une villa ancienne offrant plus d’espace et qu’ils pourront rénover petit à petit, au fil du temps et du budget disponible.

A Jurbise, le nombre de transactions sur ce type de biens s’avère toutefois plutôt faible, et il est en conséquence très difficile de relever une tendance probante pour ce segment en termes de prix moyen. Néanmoins, on observe que ce dernier tend à dépasser celui des villas dans l’arrondissement de Mons. La tranche de prix se situerait ainsi entre 230 000 et 300 000 euros, en fonction de la situation, de la superficie et de l’état du bien, avec des pointes pouvant aller jusqu’à 350 000 euros. Des prix qui semblent s’être stabilisés et que d’aucuns pourraient considérer comme compétitifs étant donné l’attractivité générale qu’exerce Jurbise dans l’arrondissement. L’offre sur ce segment est par ailleurs relativement réduite, et les négociations sont en général plus lentes que pour les maisons ordinaires.

Cherche désespérément appartement

En 2018, le prix médian d’un appartement dans l’arrondissement de Mons s’est fixé à 135 000 euros, soit une très légère progression par rapport à 2017. Et à Mons même, ce prix médian est logiquement un peu plus élevé, à 142 000 euros. Mais pour Jurbise, pas de statistiques.

Il n’y a effectivement pas à proprement parler de véritable marché sur ce segment, et les notaires de la Province n’ont à nouveau pas pu relever suffisamment de points de comparaison au cours de l’année écoulée pour être en mesure de tirer des conclusions chiffrées. A titre indicatif, le prix d’un appartement 2 chambres y avoisine en moyenne les 180 000 euros, un prix nettement supérieur à celui de l’arrondissement en raison naturellement de la rareté des biens disponibles sur le marché.

Marché locatif perturbé

Le marché locatif jurbisien est, pour sa part, en pleine métamorphose depuis quelque temps déjà. D’une part, le SHAPE n'offre plus les rendements locatifs d'antan, et semble aussi refuser bon nombre de biens selon des critères souvent aléatoires, ce qui contraint les propriétaires soit à de gros investissements, soit à mettre leur bien en vente. 

D’autre part, la construction de nombreux appartements alentour a aussi impacté l'offre sur ce marché locatif qui souffre par ailleurs de la fin du « housing » du SHAPE. Auparavant, le bureau du logement international aidait les militaires et les civils à trouver un logement à l’extérieur de la base militaire, dans les régions de Mons, Soignies et Jurbise, étant donné la limite de 600 logements disponibles sur le site à Maisières. Cette période est bien révolue. Le logement est du ressort des nations, et c’est à celles-ci que revient la tâche d'aider leurs ressortissants. Toutes les autres nationalités doivent donc faire comme tout le monde et passer par les agences immobilières pour rechercher un logement.

Repères

Maison : 208 750 euros
Appartement : 180 000 euros
Maison 4 façades et villa : de 230 000 à 300 000 euros

Lexique