Soignies, picture by Jean-Pol Grandmont.

Prix immobilier à Soignies

Écrit par Stephan Debusschere le 28 septembre 2019

Une attractivité croissante

A 30 minutes de Bruxelles, la petite ville de Soignies ne ménage pas ses efforts pour doper son attractivité et attirer les candidats bruxellois et brabançons. Avec succès.

Soignies, picture by Jean-Pol Grandmont.Conviviale et très bien entretenue, la petite ville de Soignies présente tous les avantages d’une grande en offrant toutes les facilités en matière de commerces, d’écoles, d’hôpital ou encore d’activités sportives et culturelles. Mais son attractivité repose évidemment aussi sur sa situation géographique avantageuse, à 30 minutes de Bruxelles et 20 minutes de Mons, et ses prix immobiliers. 

Le succès des maisons rénovées

Selon la Fédération des notaires, le prix médian des maisons de rangée a en effet été quelque peu tiré vers le haut pour se chiffrer actuellement à 180 000 euros, suite à une progression de 7,5%. Force est de constater que les prix ont quelque peu grimpé pour ce type de biens, car ceux-ci correspondent à la majorité des besoins des ménages aujourd’hui. Qu’il s’agisse d’une personne isolée, d’un jeune couple, d’une personne divorcée qui doit se reloger avec des enfants ou d’un investisseur, l’option majoritaire porte sur une maison de rangée, avec tous les avantages que cela implique au niveau de la proximité du centre-ville, de la gare et des écoles que les enfants peuvent rejoindre aisément à pied.

Logiquement, ce sont les maisons déjà rénovées ou qui ne nécessitent que peu de travaux de rénovation qui sont les plus recherchées. Les candidats délaissent plus facilement les maisons à gros travaux, leur préférant un logement directement habitable où les frais de mise à jour comme une nouvelle cuisine ou une nouvelle salle de bains vont pouvoir se faire petit à petit, au fil du temps et du budget disponibles.

Les appartements ont la cote 

Selon le rapport 2017 des notaires, les appartements avaient enregistré une hausse des prix poussant leur prix médian à 126 500 euros. En 2018, ce prix médian a fait un bond de près de 42%, à 179 500 euros, soit quasiment le prix médian d’une maison de rangée, avec 50% des appartements vendus dans une tranche de prix comprise entre 138 750 et 220 625 euros. Si cette forte croissance statistique provient de ventes dans les catégories de prix les plus élevés, il n’en reste pas moins que la demande d’appartements en centre-ville est bel et bien importante. Il y a une demande assez forte pour les petits appartements deux chambres (85 à 90 m2), de préférence avec une terrasse ou un balcon et sis dans de petites résidences où les charges communes sont moindres, à des prix variant de 135 000 à 185 000 euros environ.

Un centre dynamisé

Du côté des projets résidentiels, citons les « Résidences Stephenson » ainsi que le projet « Arborescence ». Ce dernier projet constituera à terme un nouveau quartier urbain qui se développera pas à pas sur un ancien site industriel de deux hectares. Un premier immeuble de 25 appartements, dont la construction vient de commencer, est aujourd’hui proposé à la vente. Fruit d’une revitalisation urbaine, ce projet « Arborescence » se situe à proximité immédiate du centre de Soignies et de sa gare.

Des surfaces pour les commerces et les professions libérales sont également prévues afin d’assurer convivialité et mixité. Les concepteurs ont souhaité offrir une personnalité propre au quartier, avec une vision d’ensemble correspondant aux besoins à venir par la modularité des logements, leur localisation, la densité du bâti à taille humaine, l’économie d’énergie et d’entretien. « Arborescence » se connectera ainsi au centre-ville et aux quartiers voisins, tout en marquant ses différences. Les biens actuellement en vente se déclinent en 1, 2 ou 3 chambres.

Repères

Maison mitoyenne : 180 000 euros
Appartement : 179 500 euros

Lexique