Rénover sa maison en automne : bonne ou mauvaise idée ?

Rénover sa maison en automne

Écrit par Renaud Chaudoir le 1 octobre 2019

Bonne ou mauvaise idée ?

Le printemps et l’été sont les saisons qui se prêtent le mieux à une rénovation profonde d’un logement, mais il s’agit aussi des périodes de l’année où les activités se multiplient. Boire un verre entre amis, faire une excursion en famille, partir en vacances à l’étranger… Ce ne sont pas les occupations qui manquent lors des beaux jours ! Par conséquent, bien des personnes choisissent de reporter la rénovation de leur habitation à la fin de l’année. Et ils ont raison, car rénover sa maison en automne offre bien des avantages…

Rénover sa maison en automne : bonne ou mauvaise idée ?

Basse saison pour le secteur de la construction

Les mois printaniers et estivaux sont, à l’exception du mois de juillet marqué par le congé du bâtiment, les mois les plus chargés pour le secteur de la construction. Les délais d’attente en tant que client sont donc extrêmement longs et les tarifs bien plus élevés ! À l’automne, en revanche, les entrepreneurs pourront entamer les travaux dans des délais plus brefs et offriront même de jolies réductions.

Quelles rénovations planifier à l’automne ?

Que vous procédiez vous-même aux travaux de rénovation ou fassiez appel à un entrepreneur, vous serez toujours contraint d’organiser votre planning en fonction de la météo. Des températures trop froides seront en effet néfastes pour la plupart des matériaux de construction, et l’humidité ou la pluie risqueront de faire tomber vos projets à l’eau (au sens propre comme figuré). Quels travaux peuvent donc être effectués sans problème à l’automne ? En voici un aperçu :

  • Travaux intérieurs : l’automne est la saison idéale pour rafraîchir l’intérieur de son habitation. Les possibilités en la matière sont par ailleurs infinies. Limitez-vous à des tâches de faible envergure telles que les travaux de peinture et la pose de papier peint, ou lancez-vous dans des travaux plus conséquents tels que la rénovation de votre installation électrique. L’aménagement d’une nouvelle salle de bains ou d’une cuisine flambant neuve est également un projet envisageable par faibles températures extérieures.
     
  • Travaux de terrassement ou de gros-œuvre : aussi longtemps que la pluie ne s’invite pas à la fête, vous pouvez également procéder à des travaux de terrassement ou de gros-œuvre en extérieur.
     
  • Travaux au niveau de la toiture : rénover une couverture de toiture par temps de pluie est fortement déconseillé. Les risques de chute sont non seulement bien réels, mais il est également possible que de l’eau s’infiltre dans votre habitation. En revanche, de faibles températures n’empêcheront pas les couvreurs de faire leur travail, mais encore faut-il que vous choisissiez le bon revêtement de toiture. Les matériaux synthétiques tels que le TPO, par exemple, sont faciles à travailler lorsqu’il fait froid.
     
  • Travaux à la façade : une journée d’automne ensoleillée est le moment parfait pour isoler ou recouvrir la façade de sa maison. Il s’agit même de la période de l’année idéale pour repeindre une façade, la chaleur accumulée par l’air durant l’été faisant sécher la peinture bien trop rapidement. Pensez toutefois à consulter les prévisions météorologiques avant de sortir les pinceaux, car le temps devra rester sec durant quelques heures pour que la peinture puisse sécher correctement.

Paré pour l’hiver

Profitez aussi de l’automne pour accomplir les tâches nécessaires à la préparation de votre logement pour l’hiver :

  • Contrôlez l’état des gouttières : retirez les éventuelles feuilles mortes et autres saletés de vos gouttières afin qu’elles puissent évacuer l’eau en cas de fortes intempéries.
  • Purgez vos robinets extérieurs : vérifiez que vos robinets extérieurs ne contiennent plus d’eau. En cas de températures négatives, des canalisations remplies risqueraient d’éclater.
  • Faites contrôler votre chaudière : il n’y a rien de plus fâcheux que de subir une panne de chauffage durant les froids mois d’hiver, c’est pourquoi il est recommandé de faire contrôler sa chaudière à l’automne avant la chute des températures. Sachez de toute façon que des contrôles périodiques obligatoires sont prévus par la loi. N’hésitez donc pas à faire appel à un chauffagiste. Mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas ?

Lexique