Saint-Gilles immo

Saint-Gilles : la commune hipster de Bruxelles

Écrit par Renaud Chaudoir le 10 octobre 2014

Saint-Gilles est une des 19 communes bruxelloises et est située au sud centre de la capitale. De commune populaire, et même pauvre, Saint-Gilles est devenue la capitale des bobos. Le prix des logements a presque triplé entre la fin des années 90 et celle des années 2000. Un mot résume l’évolution de ses quartiers : gentrification. Néanmoins, Saint-Gilles compte encore quelques quartiers moins prisés, près de la Gare du Midi.

Saint-Gilles immo

Le haut et le bas de Saint-Gilles

Les quartiers de Saint-Gilles sont plus huppés ou plus populaires selon qu’ils se situent dans le haut ou le bas de la ville. La Proximité de l’Avenue Louise et du Boulevard de Waterloo signe la partie chic de la commune, tandis que la Gare du Midi peine à se revaloriser. La commune se caractérise par une population venue des quatre coins du monde : France, Grèce, Espagne, Maroc, Portugal, Pologne et Brésil.

Une commune vivante

Saint-Gilles est appréciée par les jeunes qui trouvent à alimenter leur vie sociale et culturelle au sein même de la commune. Le Parvis de Saint-Gilles et ses cafés et bars ne désemplissent pas. A quelque pas se situe le centre culturel Jacques Franck. Le quartier autour de la Maison Communale, plein de charme, compte de nombreux restaurants. L’avenue Louise et ses magasins n'est pas loin.

Habiter à Saint-Gilles

Saint-Gilles compte de nombreuses maisons divisées en appartements (les célèbres trois pièces en enfilade bruxellois) et de maisons bourgeoises. Le premier moyen d’une maison saint-gilloise est de 330.000€ et un appartement 209.000€. Des prix à revoir à la hausse dans le haut de Saint-Gilles à proximité d’Ixelles.

 

Lexique