Qu’est-ce que le smart building ?

La construction intelligente ou « smart building »

Écrit par Renaud Chaudoir le 17 juin 2019

Qu’est-ce que c’est ?

Le smart building, ou construction intelligente, faisait partie des thèmes centraux de la dernière édition du salon Batibouw. Mais que regroupe précisément ce concept et quelles en sont les applications ? Découvrez nos réponses à ces questions dans notre article !

Qu’est-ce que le smart building ?

Terme générique

Le smart building, que l’on peut littéralement traduire par « construire intelligemment », est un concept qui recouvre plusieurs tendances du secteur de la construction. Ce terme générique fait notamment référence aux nouvelles méthodes de construction qui prônent l’informatisation et l’efficacité.

Le terme de smart building cache également une seconde définition, celle de « bâtiment intelligent ». Cette interprétation est souvent confondue avec le concept de domotique, pourtant bien différent. La domotique fonctionne à partir de capteurs et de commandes à distance pour contrôler certains appareils dans votre habitation. Dans un bâtiment intelligent, l’automatisation franchit une étape supplémentaire : la construction enregistre des informations, les interprète et interagit.

Un smart building :

  • combine toutes sortes d’appareils et de systèmes entre eux ;
  • enregistre différents paramètres et peut en présenter les statistiques ;
  • utilise une intelligence artificielle (AI) ;
  • assure une meilleure sécurité.

Le Building Information Model et ses dérivés

Penchons-nous d’abord sur la première signification du terme « smart building », en rapport avec les nouvelles techniques de construction. L’un de ces dispositifs en pleine émergence qui permet de construire des bâtiments complexes plus efficacement porte le nom de BIM, l’acronyme de Building Information Model. Il s’agit d’un ensemble de processus où toutes les parties impliquées dans la construction (promoteur, architecte, entrepreneur, installateurs, etc.) échangent des informations par le biais d’une maquette numérique, facilement consultable par ces mêmes parties. Cette maquette contient non seulement les plans 3D du projet de construction, avec tous les mesures enregistrées et matériaux utilisés, mais elle reprend également les détails techniques, accords conclus et financements. Grâce à cette gestion centrale des données, la marge d’erreur est minimisée et le processus de construction optimisé, ce qui n’est pas sans conséquence sur le budget : les faux frais pour vos projets de construction conçus avec la procédure BIM diminuent drastiquement.

Il existe également d’autres techniques qui tombent sous la catégorie de « smart building », notamment l’impression 3D et le scannage 3D. En outre, la nouvelle technologie contribue à rendre la construction des immeubles durable et économe en énergétique, auquel cas nous parlons alors de construction circulaire : les matières premières, les produits et les matériaux sont (ré)utilisés intelligemment pour que « la boucle soit bouclée ». Cela signifie donc que les bâtiments peuvent être facilement désassemblés et recyclés, lorsqu’ils sont bien sûr conçus dans cet objectif.

Smart building vs domotique

Voyons maintenant quelques exemples concrets de la deuxième interprétation possible de « smart building ». Si la domotique fonctionne à partir de systèmes indépendants (système d’alarme, éclairage, traitement de l’air, climatisation, etc.), les installations d’un smart building fonctionnent grâce à un système de gestion technique de bâtiment ou GTB, qui leur permettent de communiquer entre elles. Pensez par exemple aux bureaux où les travailleurs peuvent réserver certains espaces. Le logiciel intelligent est capable d’attribuer efficacement les locaux aux utilisateurs et de le libérer au cas où elle ne serait finalement plus utilisée. Il vous permet même de contrôler à distance les machines à café des salles de réunion !

Les smart building ne sont pas réservés aux bâtiments destinés aux entreprises, les habitations pour particuliers aussi peuvent en faire partie. Pensez notamment à une maison où les volets s’ouvrent automatiquement chaque matin, le chauffage dans la salle de bain et dans le salon s’enclenche et une playlist Spotify joue des musiques qui vous réveillent en douceur. Et, c’est vrai aussi, vous pouvez aussi programmer le système pour que votre café du matin soit prêt !

Lexique