Toutes les infos personnelles des propriétaires de panneaux solaires diffusées en ligne !

Écrit par Renaud Chaudoir le 12 décembre 2012

Panneaux solaires : des fuites dans les données

Si vous habitez en Flandre et que vous avez demandé une prime pour vos panneaux solaires, sachez que vos coordonnées personnelles et données bancaires ont probablement été publiées sur le site officiel du régulateur flamand de l’énergie. Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas seul : des centaines de personnes en Belgique ont ainsi vu leur données personnelles publiées au vu et au su de tous, ce mardi soir. Et ce n’est pas tout : les données publiées étaient également modifiables par tout un chacun ! 

Des failles dans la base de données du VREG

À l’ère d’internet et de la diffusion exponentielle de l’information, la protection des données personnelles de chacun revêt une importance capitale. On est donc en droit d’attendre d’un site officiel une excellente protection des données. Et pourtant : le site du régulateur flamand du marché de l’électricité et du gaz, le VREG, a diffusé mardi soir les données personnelles des 200.000 utilisateurs inscrits sur leur site.

Prime panneaux solaires : diffusion des données bancaires

Qui possède des panneaux solaires en Flandre et demande une prime pour les panneaux solaires doit s’inscrire sur le site du VREG. Vous encodez non seulement vos coordonnées, mais également votre numéro de compte pour le versement de la prime. Celle-ci varie de 90 à 450 euros par panneau solaire, en  fonction du type d’installation.

 

Jusqu’à présent, tout était beau sous le soleil. Mais l’évènement de ce mardi soir a montré les failles des bases de données en ligne : les utilisateurs du VREG ont eu accès non seulement à leur propre dossier, mais aussi à celui de tous les autres utilisateurs du site.

Une erreur humaine

Interrogé par la VRT, le porte-parole du VREG explique : « Nous avons mis en ligne la nouvelle version de notre base de données, et nous avons dû faire une erreur. » Il ne s’agit donc pas d’un acte de piratage. Après quelques heures, le VREG a mis son site hors ligne. « La base de données n’est désormais plus accessible. Nous recherchons la cause du problème et nous avons la situation sous contrôle», explique le porte-parole du VREG.

 

Le site du VREG est à nouveau en ligne, mais les propriétaires de panneaux solaires devront attendre encore un peu avant d’encoder à nouveau leurs données.

 

Lexique