Toyo Ito remporte le prix Nobel d’architecture

Écrit par Renaud Chaudoir le 19 mars 2013

L’architecte japonais reçoit le prix Pritzker d’architecture 2013

L’architecte japonais Toyo Ito a gagné hier le prix Pritzker d’architecture 2013, la plus haute distinction pour les architectes. Ce prix est décerné depuis 1979, et est considéré comme le prix Nobel d’architecture. Toyo Ito est le sixième japonais à recevoir cette distinction honorifique. La fondation Pritsker a annoncé ce dimanche à Los Angeles que l’architecte pourrait venir chercher son prix à Boston, le 29 mai prochain, date de la remise des prix.

Qui est Toyo Ito?

Toyo Ito est né en 1941 à Séoul, capitale de la Corée du Sud. Très jeune, il déménage avec sa famille au Japon, pays qui l’a vu grandir et où, depuis, il vit et travaille. En 1965, fraichement diplômé de l’Université de Tokyo, il travaille avec l’architecte Kiyonori Kikutake. Depuis 1979, il a, avec d’autres architectes, développé son propre bureau d’architecture, à savoir « Toyo Ito & Associates, Architects ».

Les oeuvres de Toyo Ito

En Belgique, nous connaissons Toyo Ito principalement pour ses « pavillons » sur le pont de Bruges, créés en 2002. Chez nos voisins du nord, l’architecte japonais a conçu la célèbre tour Ito, au Zuidas, à Amsterdam.

 

Ito lui-même désigne son œuvre la plus importante comme étant la médiathèque transparente, conçue en 2001 dans la ville universitaire de Miyagi, au Japon. Ce bâtiment a survécu avec panache au terrible tremblement de terre de 2011.

 

Ito a également conçu le stade pour les World Games 2009, à Taïwan. Les autres bâtiments célèbres créés par l’architecte sont les « Tours des Vents » à Yokohama et le « Pavillon de la Serpentine Gallery », à Londres.

Le Jury autour de Toyo Ito

Selon le jury du prix Pritzker, l’architecture de Toyo Ito a amélioré les qualités de l’espace privé et public, et a inspiré un grand nombre d’architectes. Selon le jury, les bâtiments d’Ito sont « des créations intemporelles, avec une dimension spirituelle, qui dégagent paix et lumière ». Ses bâtiments sont complexes, mais ont une allure plutôt calme, ce qui permet aux utilisateurs et habitants de pouvoir y vivre et y travailler en toute tranquillité. 

 

Toyo Ito reste très modeste. Il avoue même être douloureusement conscient de ses propres limites, et n’être jamais content du résultat. Mais c’est justement ce qui lui donne l’énergie de s’atteler à de nouveaux projets.

Lexique