Fleurus, picture by Jean-Pol Grandmont.

Une demande croissante à satisfaire

Écrit par Stephan Debusschere le 14 juillet 2018

Au confluent de trois provinces, la région de Fleurus et Sombreffe attise grandement la convoitise de particuliers et d’investisseurs, refroidis par les prix immobiliers pratiqués dans le Brabant wallon et du côté du Namurois. Spécialiste de la région depuis presque 20 ans, David Robin Immobilier et ses deux agences doivent faire face à une demande chaque jour croissante. Entretien avec David Robin.

Fleurus, picture by Jean-Pol Grandmont.

Logic Immo. D’où vient cet engouement pour la région que vous couvrez ?

David Robin, DAVID ROBIN IMMOBILIER (Fleurus, Sombreffe)

Il y a d’abord la situation très privilégiée de Fleurus et Sombreffe, qui sont littéralement au confluent de trois provinces. Ces deux communes et tous les villages qui les composent attirent les candidats acquéreurs en provenance du Brabant wallon et du Namurois, car les prix immobiliers y sont moins élevés que chez eux. A cette situation favorable viennent s’ajouter d’autres paramètres comme la présence d’une gare et la proximité directe d’axes autoroutiers ainsi que d'un aéroport.

Et la région présente de surcroît une gamme très large de biens. Il y en a pour tous les goûts, et tous les budgets aussi. On y trouve à la fois des maisons 2 et 3 façades, des 4 façades, des fermettes, des villas, des appartements de seconde main et neufs. Ce vaste assortiment contribue aussi à faire de cette région un marché véritablement porteur.

L.I. Cela se traduit-il pour autant par des transactions régulières ?

Sur l’ensemble de nos activités, à savoir la vente, la location, le viager et la gestion locative, nous réalisons quasiment une transaction par jour. Cette grande rotation de notre portefeuille s’explique d’une part par la demande croissante générale, qui provient de particuliers mais aussi d’investisseurs, dans ce contexte que l’on connaît où l’argent est bon marché et ne rapporte plus rien s’il dort sur un compte. Les investisseurs savent que le rendement potentiel est très intéressant dans la région, avec un coût d’acquisition nettement moins élevé que dans le Brabant wallon, par exemple, et des revenus locatifs approximativement similaires.

D’autre part, une grande partie de cette demande se retrouve dans notre portefeuille de candidats en recherche active. Ce réseau très étoffé multiplie donc considérablement les chances de vendre et de louer rapidement. Nous sommes ainsi pleinement en mesure de satisfaire notre clientèle de propriétaires, existante et à venir. Nous invitons d’ailleurs les propriétaires vendeurs qui hésitent à s’adresser à une agence à prendre contact avec nous s’ils veulent conclure une transaction dans les meilleures conditions.

L.I. Hormis les raisons invoquées, qu’est-ce qui motive les propriétaires vendeurs à vous confier leur bien ?

D’abord, nous sommes des spécialistes de la région. Notre connaissance pointue des marchés locaux et notre expérience nous permet de positionner au mieux les biens et d’être en position de force pour défendre les intérêts des propriétaires. Ensuite, nous mettons tout en œuvre pour que chaque bien ait une visibilité maximale.

Nous investissons considérablement dans la publicité avec une couverture la plus large mais aussi la mieux ciblée possible, sans oublier le référencement et les réseaux sociaux. Enfin, il y a tout le travail de guidance et d’accompagnement que nous réalisons auprès des propriétaires vendeurs dont nous devons mériter chaque jour la confiance. En Chez nous, un propriétaire ne devra strictement avancer aucun frais. Absolument tout est compris dans nos honoraires, qui ne seront dus qu’en cas de transaction dûment conclue. Pas de vente, pas d’honoraires !

Lexique