Vendre soi-même sa maison : une bonne ou une mauvaise idée ?

Vendre soi-même sa maison

Écrit par Corine Loockx le 25 novembre 2019

Une bonne ou une mauvaise idée ?

Si vous voulez mettre votre habitation en vente, vous avez deux possibilités : soit vous faites appel à un agent immobilier, soit vous vendez vous-même votre maison. Cette dernière option semble attrayante à première vue, mais est-elle efficace ? Approfondissons la question.

Vendre soi-même sa maison : une bonne ou une mauvaise idée ?

Les avantages de la vente avec un agent

Si vous avez peu de temps et d'énergie à consacrer à la vente de votre habitation, mieux vaut opter pour un agent immobilier. Il vous déchargera en effet de certaines tâches. Il dispose en outre de l'expertise nécessaire pour estimer rapidement et correctement de nombreux éléments. Un agent peut par exemple déterminer plus rapidement un prix de vente correct. Par ailleurs, il mettra l'habitation en avant sur de nombreux canaux (en ligne et hors ligne), organisera les visites et négociera avec les candidats acheteurs.

Bien sûr, tous ces services ont un prix. Il peut s'agir d'un pourcentage (généralement 3 %) ou d'un montant convenu à l'avance. Pour les biens immobiliers plus chers, il est recommandé d'opter pour une rémunération fixe.

Vendre soi-même son habitation : à quoi faut-il faire attention ?

Vous n'avez pas envie de payer une agence immobilière ? Vous avez alors la possibilité de vendre vous-même votre habitation. Si vous vous y prenez bien, les choses peuvent très bien se passer.

Pour vendre vous-même votre maison, vous devez :

  • fixer un prix de vente réaliste
  • prendre de jolies photos de votre maison
  • rédiger un descriptif clair et attrayant
  • annoncer la vente de la maison. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les sites immobiliers bien connus, mais vos réseaux sociaux personnels (Facebook, Instagram…) peuvent également donner des résultats rapides. N'oubliez pas d'accrocher des affichettes sur votre habitation et d'informer tous vos amis et connaissances de la mise en vente.
  • organiser les visites. Un élément à ne pas sous-estimer : dès que l'annonce sera envoyée, il faudra vous attendre à recevoir une avalanche de coups de fil, courriels, SMS et messages WhatsApp. Tenez également compte du fait que vous devrez faire les visites et, bien souvent, répéter toujours la même chose.
  • négocier le prix de vente et rédiger le contrat de vente.

Il est aussi possible de confier une partie de ces tâches à des tiers. Il n'est pas inhabituel d'engager un agent immobilier uniquement pour les négociations du prix. Étant donné qu'il est mieux formé, il pourra souvent décrocher un montant plus élevé.

Et qu'en est-il des coûts ?

Si vous décidez de vendre vous-même votre maison, vous économiserez sur les coûts de l'agent immobilier. En principe, vous pouvez donc mettre en vente votre maison à un prix moins élevé, ce qui vous permettra d'accélérer la vente.

Tenez malgré tout compte du fait que, même si vous vendez vous-même votre maison, certains frais seront inévitables. Vous devrez par exemple généralement payer pour les petites annonces sur les sites immobiliers. Vous avez en outre besoin de nombreuses attestations, comme le certificat de performance énergétique, l'attestation de sol, les recherches au cadastre, le contrôle de l'installation électrique, etc. Comptez pour cela entre 500 et 1 000 euros.

Enfin, n'oubliez pas qu'il vous faudra sans doute consacrer beaucoup de temps et d'énergie à la vente de votre maison, ce qui a bien sûr un prix.

Lexique