Vente de gré à gré : de quoi s’agit-il et à quoi faire attention ?

Vente de gré à gré

Écrit par Renaud Chaudoir le 12 mars 2019

De quoi s’agit-il et quels sont les points de vigilance ?

Vous avez trouvé l’habitation de vos rêves et êtes bien décidé à l’acheter ? Dans ce cas, le mode de vente via lequel s’opérera la transaction vous importera probablement peu. Pourtant, des différences fondamentales existent entre la vente de gré à gré et via un agent immobilier, ce qui n’est pas sans importance pour les acheteurs.

Vente de gré à gré : de quoi s’agit-il et à quoi faire attention ?

Qu’est-ce que la vente de gré à gré ?

Lors d’une vente de gré à gré, vendeur et acheteur conviennent de la vente d’une habitation à un prix déterminé sans passer par un intermédiaire. Vous l’aurez compris, ce mode de vente permet donc aux deux parties de se passer des services d’un agent immobilier. Cependant, les particuliers ayant généralement tendance à surestimer la valeur de leur bien, il est essentiel de demander la rédaction d’un rapport d’expertise en cas de vente de ce type. Faites aussi vos recherches et comparez le prix du bien que vous comptez acheter avec ceux des habitations comparables de la région. Cela vous aidera à faire votre offre !

Demandez un temps de réflexion !

Acheter une habitation n’est pas une décision qui se prend du jour au lendemain. Il vous faudra peser le pour et le contre, ce que le vendeur n’est pas sans ignorer. N’hésitez donc pas à demander un temps de réflexion si vous pensez en avoir besoin. La plupart des vendeurs seront prêts à vous accorder ce délai sous la forme d’une option, à condition que vous fassiez une offre qui leur semble honnête.

Poser une option d’achat sur une habitation

En vous accordant une option d’achat sur son habitation, le vendeur s’engage à ne la vendre à personne d’autre durant une période déterminée. En effet, vous avez le droit de déterminer vous‑même le temps de réflexion dont vous avez besoin, mais soyez conscient que l’option devra toujours être limitée dans le temps, une habitation ne pouvant rester indéfiniment en vente. Sachez également que cette option d’achat est généralement accordée en échange d’une compensation financière.

La levée d’option

Votre décision est prise et vous vous apprêtez à lever votre option d’achat (comprenez : informer le vendeur par écrit que vous achetez l’habitation) ? Sachez que la vente sera alors considérée comme définitive et que le contrat de vente verra automatiquement le jour. C’est la raison pour laquelle il est extrêmement important d’accompagner votre demande d’option de vente de conditions et de modalité d’achat (prix, délai de paiement, conditions suspensives, etc.). Enfin, si vous avez versé une compensation au moment de demander votre option, cette somme sera considérée comme un premier acompte sur le montant de la vente.

Et si vous désirez vous rétracter ?

Les demandes d’option d’achat ne sont pas rares dans le monde de l’immobilier, mais il ne faut pas pour autant les prendre à la légère. Si vous avez posé une option et décidez en fin de compte de vous rétracter de la vente, le vendeur peut légalement conserver la somme que vous lui avez versée à titre de compensation financière. Notez que vous n’êtes pas contraint de faire part de votre décision au vendeur, même s’il est toujours plus poli de le faire. Une fois le délai de l’option expiré et sans nouvelles de votre part, celui-ci pourra remettre son bien en vente, quoi qu’il arrive.

Lexique