Visite chez le promoteur immobilier

Écrit par Renaud Chaudoir le 17 décembre 2012

Le blog de Jessie

Après avoir trouvé un chouette appartement neuf, il était temps de rendre visite au promoteur immobilier: personne idéale pour nous donner toute l’information nécessaire quant à l’appartement de notre choix

Promoteur immobilier, plans et maquette

Après nous avoir chaleureusement accueillis, le promoteur immobilier nous a présenté une jolie maquette de l’immeuble hébergeant notre appartement. Il s’est ensuite lancé dans une ‘conversation à caractère commercial’ et nous a présenté tous les points positifs de l’appartement : situé dans un quartier calme, au dernier étage (ce qui offre plus de tranquillité), avec une vaste terrasse et orienté au sud, pour un ensoleillement optimal tout au long de la journée.

 

Le promoteur immobilier nous a ensuite présenté les plans de l’appartement en format A3. Sur le premier plan, on pouvait remarquer l’environnement dans lequel le bâtiment était situé. On pouvait également y voir tous les projets en cours. Le deuxième plan représentait le bâtiment même. Le troisième était quant à lui consacré à notre appartement.

 

Une foule de mesures et des meubles y étaient crayonnés. Ma première impression était très positive : l’appartement ne semblait ni trop petit, ni complexe. L’aménagement proposé m’a immédiatement plu (même si nous pouvions tout changer à notre guise) et la terrasse plein sud m’a instantanément fait rêver.

Le cahier des charges

Après la maquette et les plans, c’est le cahier des charges qui nous a été présenté. On y retrouvait la description de l’appartement de A à Z : quels matériaux allaient être utilisés et à quoi allaient ressembler les parties communes.

 

Dans le cahier des charges, on pouvait également consulter le montant prévu pour la cuisine, le revêtement de sol, les portes, les radiateurs, etc. Tous ces éléments pouvaient être choisis dans la gamme des magasins partenaires selon nos envies. Mais nous n’avions aucune obligation de rester dans les limites du budget prévu, et nous pouvions bien entendu décider de nous en écarter moyennant le règlement de la différence de prix. En optant par exemple pour une cuisine coûtant 1.000 euros plus cher que le budget prévu, il nous aurait fallu rajouter 1.000 euros à la balance.

 

Nous nous sommes tout de même rendu compte de l’inconvénient de la construction clé-sur-porte : seuls des cuisines, salles de bains ou sols standard sont prévus. Si vous souhaitez plus de confort ou des matériaux de meilleure qualité, il vous faut payer un supplément.

Une semaine de réflexion

Après l’explication du promoteur immobilier, nous avons reçu une sorte de brochure promotionnelle, dans laquelle se trouvait toute l’information détaillée sur l’appartement. Nous avons également reçu les plans; la maquette elle, restait malheureusement en possession du promoteur.

 

Une bonne chose de faite ! Mais que faire ensuite ? Le promoteur immobilier nous a offert une semaine de réflexion. Sans réaction de notre part après ce délai, l’appartement aurait été mis à la disposition d’autres candidats-acheteurs. Il nous a bien sûr conseillé de prendre une décision rapidement, car il y avait « beaucoup de personnes sur le coup »…

 

Lexique