Vivre dans le Palais Royal : beaucoup de salons, un cout élevé

Écrit par Renaud Chaudoir le 3 juillet 2013

Le Palais royal de Bruxelles cherche un nouveau locataire

Le roi va bientôt officiellement abdiquer, et le Palais Royal est donc à la recherche d’un nouveau locataire ! Vous vous demandez peut-être ce qui se cache vraiment derrière les murs du Palais royal ? Le roi y habite-t-il réellement ? De qui est le Palais, et quand a-t-il été construit ? Jetons un coup d’œil derrière la façade de ce bâtiment imposant.

La construction du Palais Royal

Pour nous concentrer sur la construction du Palais Royal, remontons un peu dans le temps, plus précisément au 19e siècle. Au début de ce siècle, la Belgique appartient toujours au Royaume-Uni des Pays-Bas, et le prince de l’époque, Guillaume VI d’Orange, ordonne la construction du Palais. La première phase s’achève en 1829, mais, par la suite, la Palais va encore s’agrandir au cours des années. Le Palais consiste aujourd’hui en un bâtiment comprenant pas moins de quatre étages et une cave, et avec de nombreuses salles et de magnifiques œuvres d’art.

 

La fonction du Palais Royal

Le Palais Royal est actuellement la propriété de la ville, et pas de la monarchie même. Le roi ne vit donc pas dans le Palais, mais bien au Château de Laeken. Il utilise cependant le Palais pour exercer sa fonction : des réceptions y prennent place, les chefs d’État peuvent y passer la nuit et les ambassadeurs y sont reçus. La Cour royale, quant à elle, vit bien dans le Palais. On trouve enfin des archives historiques dans le Palais, que chacun peut consulter pour des recherches.

Les salles du Palais Royal

Le Palais Royal se compose de nombreuses salles et couloirs, qui donnent une impression imposante aux visiteurs. On y trouve, entre autres, l’immense escalier principal, la salle du trône, une salle en marbre et une galerie des glaces. Le Palais comprend quatre étages de couloirs et de salles au total, ainsi qu’un sous-sol.

 

Savez-vous qu’on peut visiter une partie du Palais Royal ? C’est en effet possible dès le jour de la Fête Nationale jusqu’à début septembre, et ça en vaut tout à fait la peine.

 

Lexique