Votre cuisine en 2017

Votre cuisine en 2017

Écrit par Stephan Debusschere le 14 février 2017

Quelles sont les tendances en matière de cuisine ? Celles des dernières années restent de mise avec des cuisines ouvertes sur le salon ou le living, mais surtout pratiques et conviviales. Avec des îlots, des plans de travail, un retour au naturel et au minéral côté couleurs comme côté matériaux, mais aussi une recherche de rangements ergonomiques et confortables.

Un coin bar

La cuisine est devenue un espace de vie, convivial et rassembleur avec de nouveaux codes qui ont des conséquences sur l'agencement et la décoration. Les apéros dînatoires se développent et avec eux le boum des îlots et coins bars. On aime recevoir ses amis, alors les cuisines s'ouvrent si possible, sur le salon ou même sur l'extérieur. Ce n'est plus une pièce "technique" et froide. La cuisine est de plus en plus importante. On y cuisine, on y mange, on y reçoit, on y fait les devoirs des enfants… Elle doit donc être chaleureuse, mais aussi pratique et ergonomique. L'îlot s'impose de plus en plus, qu’il s’agisse d’un coin repas/plan snack, coin cuisson, rangement ou en épi appuyé sur un mur pour gagner de la place. 

Le blanc domine

Dans la cuisine, la couleur ne fait pas vraiment recette en total look sur les façades des meubles : classique parmi les classiques, le blanc reste archi dominant, avec en plus une très large déclinaison de camaïeu de gris ou de beige. Comme on ne change pas de cuisine toutes les années, on préfère les coloris neutres qui ne vont pas lasser à la différence des tons trop marqués. Mais comme il ne faut pas que la cuisine ressemble à un laboratoire, on customise avec des poignées de porte et de tiroirs originaux, des électro-ménagers de couleurs vives. Ou on réchauffe l’atmosphère avec un mur de couleur ou un plan de travail en ardoise ou en bois naturel. Les tons poudrés et autres couleurs plutôt douces (miel, beige, bois clairs) remportent donc la mise même si on constate aussi l'arrivée de cuisines aux meubles noirs avec des boutons en laiton doré (à l'anglaise).

Le bois massif

Le bois et l'effet bois reviennent en force, avec du bois massif mais traité de façon contemporaine (coloré ou à effet rugueux, brut de sciage) ou des effets bois bluffant de réalisme, qui imitent parfaitement le bois (ou le béton, le ciment...). En façades comme en plans de travail, le stratifié fenix, apparu il y a un an ou deux, séduit particulièrement pour son rendu très mat, sa facilité de nettoyage et sa haute résistance à l'abrasion comme aux rayures. Le laqué est en perte de vitesse face au mat, plus naturel.

Le plan de travail

En matière de plan de travail, on trouve deux écoles : on le coordonne aux façades des meubles (très tendance) ou au contraire on le choisit en totale rupture. On est prêt à investir davantage pour avoir un plan de travail de qualité, ce qui explique le succès du quartz, qui combine multitude d'aspects et grande résistance. Parmi les matériaux hauts de gamme, le terrazzo a également la cote en plan de travail comme sur le sol : constitué de fragments de pierre naturelle et de marbre colorés agglomérés à du ciment, le tout poli jusqu'à lui donner le brillant d'une pierre naturelle, il va se mouler facilement pour présenter au final, l'aspect d'un nougat.

Votre cuisine en 2017

Une crédence sinon rien

Coordonnée ou non au plan de travail, la crédence participe largement au style déco de la cuisine. Auparavant souvent en verre ou en carrelage, voire en inox, on ose désormais les crédences très marquées avec des motifs (type scandinave) ou bicolores. Enfin, pour gagner de la place dans la cuisine, les crédences sont aussi de plus en plus aménagées, avec des barres de crédence sur lesquelles on pose des accessoires.

Le retour du parquet

Lorsque l'on refait sa cuisine, on en profite souvent pour changer de sol. Pour s'harmoniser aux façades des meubles, les sols stratifiés gris ou à effet béton ont la cote tout comme les carreaux de ciment et bien sûr le carrelage, au format de plus en plus grand. Le parquet fait aussi un retour remarqué même s'il est moins simple d'entretien. On l’allie souvent à un matériau plus lavable : un carrelage sous l'évier et un parquet sous l'espace repas. 

Des meubles hauts

La cuisine se doit d'être toujours plus confortable d'utilisation, avec des meubles les plus ergonomiques possibles : plutôt que de simples meubles traditionnels à porte ouvrante, les casseroliers (avec rangements spéciaux pour assiettes, couverts, épices...) sont de plus en plus recherchés. Les meubles hauts reviennent aussi en force, avec une tendance à l'optimisation de l'espace. Et comme la cuisine s'expose de plus en plus, les vitrines, métalliques et contemporaines, font aussi un certain retour ainsi que les niches, très esthétiques.

Les électros apparents

Avec le succès des émissions de cuisine et la mode ‘fooding’, on a tendance à investir davantage dans de l'électroménager de qualité qu’on exposera dans des vitrines ou sur son plan de travail. Le réfrigérateur est toujours trop petit pour nos réserves et le four de 60 centimètres ne suffit plus car il faut pouvoir faire cuire plusieurs plats en même temps. Le lave-vaisselle, aussi, doit pouvoir accueillir davantage de couverts, même si on fait moins de familles nombreuses. Et même si on ne prépare qu’un gâteau par an, on aura envie de s’offrir le super robot pétrisseur couleur fuchsia qu’on a vu dans une émission de pâtisserie.

Robinets étincelants

Pratiques pour remplir sa casserole d’eau et élégants, les grands robinets col de cygne sont tendance. Comme pour les poignées, les finitions inox/noir brossé ou noir mat apportent leur touche déco dans la cuisine. Mais les mitigeurs dorés ou cuivrés ont aussi fait leur apparition et les robinets deviennent plus sophistiqués, qu’il s’agisse de faire chauffer l’eau à température pour un thé ou de la filtrer contre les impuretés. C’est possible grâce aux derniers mitigeurs mis sur le marché. 

Lexique